1er  Salon Import –export interafricain «  Impex 2021 » : la Sonelgaz en force

1er Salon Import –export interafricain «  Impex 2021 » : LA Sonelgaz en force

La première édition du salon interafricain d’import – export qui s’ouvre pour trois jours au Centre international des Conférences  « Abdelatif Rehal. Une opportunité pour promouvoir les exportations entre pays du Continent  et créer ainsi une dynamique d’échanges interafricains.

Le Groupe Sonelgaz, avec plusieurs de ses filiales, était présent en force à ce Salon qui devrait être une opportunité pour percer le marché africain et asseoir ainsi son statut de grande entreprise.

Kahrakib, Sadeg, Inerga, étaient l’attraction de ce Salon africain d’import-export. C’est dire la politique de développement de ce groupe Sonelgaz et son ambition de percer le marché africain. Ce qui est largement dans ses possibilités au vu de ses moyens et son ambition de servir de phare en matière énergétique parmi les pays africains.

Cet évènement ,comme l’a si bien indiqué le Commissaire du Salon,  Hocine Si Kaddour dans son allocution de bienvenue devant plusieurs ambassadeurs des pays d’Afrique , a pour objectif de «  développer et de renforcer les échanges interafricains  en regroupant l’ensemble des pays de ce continent et permettra aussi de mettre en valeur le potentialités des produits à l’exportation concernés par les accords douaniers  en matière des avantages d’exonération des droits de taxes » ».

Cette rencontre permet aussi de jouer le rôle de baromètre en comparant le rapport qualité / prix de la production africaine  à celles habituellement importées des autres continents.

Les échanges interafricains permettront aussi de participer au développement des différents secteurs d’activités  tels que l’agriculture, l’industrie et autres… et qui par voie de conséquences le différents pays africains exportateurs bénéficieront substantiellement des retombées positives en matière de développement création d’emploi et autres.

Il faut savoir, a souligné le commissaire du Salon, Hocine Si Kaddour, que « la production des pays africains reste très méconnue par la plupart des pays importateurs, les échanges très timides et sont très régionaux. Ils se distinguent par deux ou trois pôles regroupés autour des organismes tels COMESA  ( marché commun de l’Afrique centrale et orientale) , CEDEAO ( communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest) alors que ces régions devraient former une unité et une force économique à l’image de l’Union Européenne  comme ne citer que celle –ci.

Selon le planning des manifestations prévues durant ces trois jours , cette exposition sera enrichie par l’organisation d’un séminaire qui sera animé par d’éminents experts et d’une matinée réservée à une visite des ambassadeurs et le conseillers économiques de l’ensemble des ambassadeurs accrédités en Algérie ayant confirmé leur participation .

Ferhat Zafane