A Blida, la consommation de lait fermenté cause une toxi-infection alimentaire collective

Polyclinique de Ouled Yaïch

A Blida, la consommation de lait fermenté cause une toxi-infection alimentaire collective

A Ouled Yaïch, une commune de la wilaya de Blida, plusieurs personnes, dont beaucoup d’enfants, sont tombées malades après avoir consommé du lait fermenté (l’ben). Les autorités locales sont intervenues en urgence.

Certaines sources médiatiques évoquent le nombre de plus de cent cas d’intoxication, tandis que sur les réseaux sociaux l’on avance un bilan bien supérieur qui s’élève à près de 200 cas.

Selon Ennahar, la polyclinique de Ouled Yaïch a reçu, hier vendredi à partir de 14 heures de l’après-midi, un grand nombre d’enfants sujets à des vomissements, des nausées et des douleurs abdominales. En somme, ils présentaient des symptômes d’une intoxication alimentaire.

Toutes les personnes tombées malades ont un point en commun. Elles ont consommé du lait fermenté, acheté de deux commerces.

Dans un communiqué, la direction du Commerce de Blida a confirmé l’occurrence d’une toxi-infection alimentaire collective précisant, au passage, que ses services ont agi avec célérité.

« Les agents de contrôle et de la répression des fraudes de la direction du Commerce, accompagnés du directeur du Commerce de la wilaya de Blida, du chef du service de la Protection des consommateurs et de la répression des Fraudes, et en présence du directeur régional du Commerce, se sont déplacés à la polyclinique de Ouled Yaïch pour enquêter sur les causes d’une toxi-infection alimentaire collective », relate le communiqué.

Il s’est avéré, d’après les déclarations des personnes touchées, que la consommation du lait fermenté acheté auprès de deux magasins de cette agglomération en est la cause. Des agents, appuyés par des éléments des services de sécurité, ont alors été dépêchés dans les deux commerces suspects.

« Des échantillons prélevés ont été envoyés au laboratoire de wilaya spécialisé dans la qualité et la répression des fraudes. En outre, 160 litres de lait fermenté ont été détruits », détaille la même source.

Les responsables des deux commerces ont été convoqués à la direction locale du Commerce pour la poursuite des procédures légales.

Skander Boutaiba