Abdelkrim Touahria à la patrie news : « vacciner le maximum de personnes et surtout…vite ! »

Abdelkrim Touahria à la patrie news : « vacciner le maximum de personnes et surtout…vite ! »

 

Le Président du Conseil de l’Ordre des pharmaciens algériens et membre du comité scientifique de suivi de la pandémie du coronavirus Abdelkrim Touahria n’est pas allé par trente-six chemin pour faire un appel pressant  aux  citoyens, encore réticents, afin de se  faire vacciner « le plus tôt possible », nous a –t-il indiqué aujourd’hui, dimanche 11 janvier, à l’occasion de l’entretien téléphonique qu’il a aimablement accepté de nous accorder.

Pour le scientifique qu’il est, « l’arrivée du variant indien Delta a provoqué une recrudescence affolante des cas de contaminations en raison de sa nature de propagation affolante », a-t-il fait savoir avant d’insister sur l’imminence de se faire vacciner.  Evoquant la nature du vaccin et ses origines, Abdelkrim Touahria a balayé d’un revers de manche la rumeur insistante qui se propage au quotidien quant aux effets secondaires qui pourraient survenir.

«  Tous les vaccins homologués par l’OMS sont dénués de tout risque et d’effet secondaires graves, a-t-il insisté avant de préciser que «  depuis le 21 janvier date à laquelle la campagne de vaccination a commencé, ni les vaccins russes ni chinois n’ont provoqué d’effets secondaires graves pouvant les disqualifier », a-t-il précisé.

« Il faut vacciner le maximum de personnes pour arriver à une immunité collective. Condition sine- qua non pour endiguer cette pandémie  », insiste- il avant d’ajouter : « mais cela ne suffit pas. il faut faire vite sinon, la propagation du virus ira crescendo et il faudra attendre longtemps pour arriver à le faire stopper ».

Pour lui, l’idéal est d’arriver à vacciner plus de 80 % de la population  même si «  arriver à vacciner plus de 50 %  est un taux satisfaisant et surtout rassurant », a indiqué Abdelkrim Touahria qui a rappelé que le pouvoirs publics sont à cheval sur cette question et déploie beaucoup d’effort pour rendre le vaccin accessible à tous et partout.

  Propos recueillis par Ferhat Zafane