Accidents de circulation et non respect des règles du confinement : la DGSN fait son bilan

Accidents de circulation et non respect des règles du confinement : la DGSN fait son bilan

En dépit de tout qui a été fait dans ce cadre, l’insécurité routière demeure un phénomène, une problématique qui est loin d’être solutionnée. 

 Les chiffrés communiqués périodiquement par les différents corps constitué, interpelle à plus d’un titre. Ainsi, il a été enregistré durant six premier premiers mois de l’année en cours, selon un bilan obtenu auprès de la Direction de la sécurité publique (DSP)  relevant de la DGSN fait état de 6413 accidents  causant la mort de 271 personnes et blessant 7683 autres.

Le facteur humain était à l’origine de 6285 accidents outre l’état des véhicules (70 cas), et l’état des routes et de l’environnement (49 cas).

Et pour faire face à l’excès de vitesse et le dépassement dangereux, les services de la sécurité routière ont dressé 275565 points de contrôle, effectué près de 669637 patrouilles pédestres, 1013234 patrouilles motorisées et 4957 contrôles par le radar.

S’agissant des mesures coercitives, les mêmes services ont enregistré durant la même période, plus de 40187 délits  contre 25593 durant la même période de l’année dernière, soit une hausse de 54%, outre 29097 véhicules mis en fourrière en 2020 contre 8450 véhicules durant la même période de l’année 2019 soit une hausse de 244%.  Quant aux retraits des permis de conduire, il a été enregistré 119528 retraits contre 84855 durant les premiers six mois 2019, soit une hausse de 40%.

Dans le strict respect des mesures du confinement

Pour l’application « stricte » des règles de confinement, des unités avaient été affectées à l’encadrement de certains commerces et points de vente connaissant une grande affluence pour faire respecter les règles de distanciation sociale qui sont dans la plupart des cas bafouées. En effet, les services de la DGSN ont enregistré, « plusieurs infractions liées au non-respect des règles de confinement et au déplacement sans autorisation ». L’attestent d’ailleurs les derniers chiffres communiqués par la DSP. Ainsi, du 22 mars dernier jusqu’au 25 du mois courant, 620005 individus ont été contrôlés à l’échelle nationale dont 262343 ont été induits devant autorités judiciaires compétentes.   Á cela s’ajoute 377267 véhicules contrôlés dont  37369 mis en fourrière. Les motocycles ne sont pas en reste puisque il a été contrôlé durant la même période 31905 motocycles dont 14515 sont misses en fourrière.  Il a été aussi enregistré 15510 infractions liées au non respect règles de distanciation outre les 8964 infractions liées au regroupent de deux personnes et plus. En sommes ce sont 1065209 contraventions enregistrées à lesquelles viennent s’ajouter les 118877 infractions liées au non port du masque protecteur.

 

Farid Houali