Accord d’association Algérie-UE : Le président Tebboune ordonne sa révision « point par point »

Accord d’association Algérie-UE : Le président Tebboune ordonne sa révision « point par point »

Le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune a ordonné ce dimanche, lors d’un Conseil des ministres qu’il avait présidé, « la révision point par point »  de l’accord d’association avec l’Union européenne (UE).

Pour ce qui est des négociations entre l’Algérie et l’Union européenne (UE), le  Président de la République a instruit à l’effet de revoir les dispositions de l’accord d’association avec l’Union Européenne (UE), clause par clause, en fonction d’une vision souveraine et d’une approche « gagnant-gagnant », en tenant compte de l’intérêt du produit national en vue de créer un tissu industriel et des emplois ».

Le Président Tebboune, avait déjà, recommandé au gouvernement, de faire une « évaluation rigoureuse et objective » des effets des accords commerciaux déjà conclus ou ceux encore en discussion sur l’économie nationale, tout en soulignant que la politique du commerce extérieur doit faire l’objet de mécanismes de concertation sectorielle plus renforcés.

Les économistes, eux, sont unanimes à assurer que l’Accord d’association Algérie-UE devrait être revu pour corriger le « déséquilibre » économique et commercial entre les deux parties.

L’accord d’association Algérie-UE est entré en vigueur en 2005, suite à une demande introduite par l’Algérie auprès de la Commission européenne en 1993. Il visait à établir un partenariat privilégié touchant tous les secteurs de l’économie.

Dj. Am