Affaire du mineur interpellé à Alger : Le procureur général explique

Affaire du mineur interpellé à Alger : Le procureur général explique

Le procureur général près la Cour d’Alger a animé ce lundi une conférence au siège de la Cour, dans laquelle il a donné le fin mot de l’histoire. Le jeune en question ne donnait pas l’air d’être un mineur. Voilà pourquoi il a été interpellé.

L’agression dont il a fait état n’est en rapport qu’avec le fait que l’agent de police qui l’avait interpellé était en train de le pousser avec son poste radio par derrière. Le jeune en question n’a fait l’objet d’aucune violence policière.

Le procès-verbal du médecin légiste l’atteste. En revanche, le mineur a refusé toute visite médicale approfondie. Il qui n’a subi aucun sévice apparent, restera sous la garde et l’autorité de sa mère.

Son père a refusé de le reprendre sous sa garde. Il promet également de déposer plainte contre les gens qui ont manipulé son fils et abusé de lui  sur le plan moral.

Ce jeune, en effet, donne vraisemblablement l’air d’avoir été ramené de Boufarik à des desseins inavoués.

Une enquête dans le but de déterminer les identités des adultes qui l’accompagnaient lors de ses escapades algéroises, a d’ailleurs été également ouverte, a annoncé le procureur général à la fin de sa conférence de presse

A.O