Affaires des avoirs gelés à l’étranger: La Libye accuse la Belgique « de violations flagrantes »

Affaires des avoirs gelés à l’étranger: La Libye accuse la Belgique « de violations flagrantes »

La délégation libyenne à l’ONU a décrié le gel des avoirs libyens à l’étranger et le silence du Conseil de sécurité sur cette question, indiquant «que la Libye saisira la Justice internationale et réclamera des indemnisations».

Intervenant au Conseil de sécurité, le représentant permanent de la Libye à l’ONU, Taher Al-Sunni,a indiqué que «les autorités libyennes allaient déposer, dans les jours à venir, une requête pour préserver leurs avoirs  à l’étranger et permettre leur investissement sans que le gel ne soit levé».

Al-Sunni a déclaré «ne pas comprendre le silence du Conseil de sécurité face à cette situation», décriant «une tentative de politisation».

Le représentant libyen a accusé ouvertement la Belgique, où la Libye compte quelques 14,1 milliards d’euros de dépôts gelés, d’avoir tenté de séquestrer ces milliards d’euros»

Il a appelé, dans le même contexte, «le Conseil de sécurité à mettre un terme à ces violations flagrantes», prévenant que «si ce dernier n’agit pas, la Libye saisira la justice internationale et réclamera des indemnisations».

Ces montants appartenant au Fonds souverain Libyan Investment Authority b(LIA), créé en 2006 et qui gérait quelque 60 milliards de dollars d’actifs, ont été  bloqués depuis  mars 2011 suite à une résolution du Comité de sanctions des Nations unies.

Yacine Bouali