Air Algérie : un plan de développement 2021-2025

Air Algérie : un plan de développement 2021-2025

Consciente de la compétitivité qui marquera le retour à la normale des lignes aériennes, la compagnie aérienne nationale Air Algérie compte se mener une belle offensive avec à la clé lancer un plan de développement 2021-2025.

L’objectif consiste à «renforcer la position d’Air Algérie sur le marché algérien et occuper une place de prestige sur le marché aérien mondial, particulièrement dans l’espace africain», a indiqué un communiqué du ministère des Transports.

Cette annonce, faut-il le préciser, est faite lors d’une rencontre entre le ministre des Transports, Aïssa Bekkaï avec le PDG par intérim de la compagnie, de son conseiller aux affaires financières, de la directrice du département commercial, de la directrice de gestion des recettes, du directeur des finances et de la comptabilité et d’un chargé des études et de l’analyse.

Dans son intervention, le PDG par intérim d’Air Algérie a égrené « la vision prospective pour le développement de la compagnie et se préparer à la période post-coronavirus, en prenant en considération les grands changements enregistrés en matière de transport aérien aux plans local, régional et international, explique la même source.

Une vision qui porte sur  les mesures à prendre pour permettre à la compagnie d’occuper une place de prestige, particulièrement dans l’espace africain qui enregistre «un développement notable » dans tous les domaines.

S’agissant du plan 2021-2025, il prévoit le renforcement de la position de la compagnie sur le marché algérien, le développement des lignes intérieures et le renouvellement de la flotte d’Air Algérie pour un accès au marché africain croissant.

Création d’une entreprise de maintenance avant fin 2021

Il s’agit également de la révision des textes juridiques et organisationnels régissant l’activité du transport aérien et de les restructurer en créant des filiales spécialisées dans les activités secondaires de l’aviation. S’y ajoutent, d’une part, la création d’une entreprise de maintenance avant le 31 décembre prochain ainsi qu’une société de services terrestres en 2022.

D’autre part, il sera question de  l’adhésion à certains groupes professionnels, la promotion de la destination Algérie en collaboration avec les instances et établissements concernés, outre l’introduction de la technologie et la numérisation dans l’ensemble des services clients afin de « les promouvoir et les rendre plus attractifs ».

Lors de la présentation de la grille tarifaire adoptée par Air Algérie, le ministre insistait sur l’intérêt accordé au mode d’établissement des prix de billets des vols locaux et extérieurs.

Dans son intervention, M. Bekkaï a salué les efforts consentis à l’effet d’améliorer l’entreprise et préserver ses acquis, en dépit des conditions difficiles liées à la pandémie.

« Air Algérie est appelée à compter sur ses propres capacités et saisir toutes les opportunités pour la concrétisation de ses plans de développement », a préconisé le ministre, rappelant les instructions du Président de la République et les orientations du Premier ministre, à savoir la restructuration de cette compagnie, la révision de son mode de gestion et l’amélioration de ses prestations de service.

Par ailleurs le ministre affirme que l’ouverture du transport aérien au privé est l’une des priorités du ministère, appelant la compagnie aérienne à examiner la possibilité de réduire les prix des vols intérieurs pour encourager les Algériens à se déplacer par avion aux différentes régions du pays, notamment le Sud.

Yacine Bouali