Algerac : Une soixantaine de laboratoires accrédités d’ici 2022

Algerac : Une soixantaine de laboratoires accrédités d’ici 2022

Sur les 2000 laboratoires existants sur le territoire national, une centaine est accréditée par Algerac, et une soixantaine supplémentaire peut l’être d’ici  2022.

Ce sont des chiffres communiqués, ce mercredi, par Noureddine Boudissa, Directeur général d’Algerac, à la célébration de la journée mondiale de l’accréditation qui coïncide avec le 9 juin de chaque année.

Très prochainement, fait-il savoir, deux laboratoires spécialisés en énergies renouvelables obtiendront leur accréditation Algerac. A la veille de cette célébration, une visioconférence s’est tenue et différents intervenants sont intervenus.

Unanimité a été faite sur l’importance pour l’Algérie de «faire reposer notre développement économique sur une infrastructure qualité fondamentale, solide et efficiente à même de contribuer à une croissance économique saine, forte et durable».

Les sous-thèmes  discutés  sont l’Eau, la sécurité alimentaire, les énergies renouvelables, la santé et l’innovation industrielle. Des recommandations ont été faites. Il est entre autres question de l’importance d’instituer un réseau connecté multidisciplinaire d’organismes d’évaluation de la conformité accrédités à même d’assurer une politique d’évaluation de la conformité rigoureuse sur lequel pourraient s’appuyer les opérateurs économiques et les institutions publiques».

L’organisme d’accréditation encourage aussi «la création de fonds spéciaux destinés au financement de programme de mise à niveau au profit des acteurs de l’infrastructure qualité», et plaide pour l’intégration de la qualité dans les programmes éducatifs.

Dans le même contexte, M. Boudissa précise qu’Algerac plaide pour accorder une «pleine dimension à la politique qualité et l’inscrire dans le cadre des différents programmes de stratégie de développement économique du pays, de lutter contre la contrefaçon et de favoriser l’exportation des produits hors hydrocarbure ; de même que pour les différents accords de libre échanges».

Yacine Bouali

 

 

 

 

 

Articles récents

Articles similaires