Algérie/Coronavirus : Le variant Omicron gagne du terrain

Algérie/Coronavirus : Le variant Omicron gagne du terrain

Moins virulent que le Delta, certes, mais beaucoup plus contagieux, le variant Omicron prend le pas sur les autres formes du virus.

L’Institut Pasteur affirme en effet, 50% de variant Omicron sur l’ensemble des séquençages menés ces derniers jours.

Les professionnels de la Santé,  estiment qu’il y a quelques milliers de nouveaux cas par jour. Même les personnes vaccinées doivent rester vigilantes car le variant Omicron a subi de nombreuses mutations génétiques.

« Nous sommes certains que le variant Omicron a dépassé les 50% des contaminations », affirme le Pr Kamel Djenouhat, Chef de service Immunologie à Rouiba.

« Il se propage très vite et touche aussi bien les personnes vaccinées, les non-vaccinées et les enfants », met en garde le spécialiste dans une déclaration à la chaîne III de la Radio nationale.

Le variant Omicron se manifeste avec des symptômes moins graves que les précédentes formes du nouveau Coronavirus, constate le corps médical.

« Pour autant, les personnes hospitalisées en réanimation n’étaient pas vaccinées », explique de son côté,  le Pr Malek Hamidi, Chef de service Réanimation au CHU Beni Messous spécialistes, qui réitère l’appel à la vaccination.

Pour le Pr Réda Djidjik, Chef de service du Laboratoire d’Immunologie Médicale et Doyen de la Faculté de Pharmacie, « le variant Omicron est tellement contagieux qu’il va rentrer en compétition avec le variant Delta et prendra sa place petit à petit ». « Il est fort probable que nous atteignons les 100% de Omicron dans les jours ou semaines à venir, comme c’est le cas en Europe »,  selon le spécialiste.

« Au début de cette 4e vague, c’était le variant Delta qui était prédominant, ce qui a provoqué la saturation de certains services de réanimation ou conventionnels. Ensuite, il y a eu l’arrivée du variant Omicron en Algérie et nous commençons à aborder un glissement d’un variant vers un autre, au début de ce mois de janvier », relate le Pr Djidjik.

« Malheureusement, au niveau des hôpitaux nous sommes toujours saturés et les services de réanimation sont déjà pleins », constate le spécialiste, qui relève que « le ministère de la Santé, compte actuellement environ 4200 patients hospitalisés à l’échelle nationale ».

Le vaccin a prouvé son efficacité contre les formes graves

Avec l’arrivée du Omicron, le Pr Djidjik prévoit « une explosion des cas, par milliers probablement.»

Mais le spécialiste rassure : « heureusement que ce nouveau variant n’est pas comparable à la forme clinique observée avec le Delta, cela veut dire que nous aurons probablement moins de cas graves avec le Omicron ».

Le Pr Djidjik tranquillise également sur la capacité de prise en charge des personnes contaminées. « Le système de santé algérien a tiré les enseignements de la précédente vague. Nous avons pris nos dispositions cette fois-ci et l’oxygène est disponible en grande quantité ».

Toujours rassurant, le Pr Djidjik s’attend à une vague moins violente que la précédente. « Malgré sa contagiosité supérieure, nous constatons que le variant Omicron est moins virulent que le Delta, nous avons moins de patients oxygéno-dépendants et moins de détresse respiratoire », ce qui présage, selon lui, « de moins d’hospitalisation et de moins de décès ».

Dans le monde, le spécialiste relève que le nombre de cas a été multiplié par dix. « Nous sommes passés d’environ 200 mille cas par jour durant les précédentes vagues à 2 millions de cas  par jour actuellement à l’échelle planétaire.»

Le Doyen de la Faculté de pharmacie appelle encore la population à se faire vacciner.

«Même s’il ne protège pas à 100%, le vaccin a prouvé son efficacité contre les formes graves. Il évite l’hospitalisation et réduit la mortalité », rappelle encore le Pr Djidjik qui insiste sur la nécessité de faire sa troisième dose pour se protéger contre le variant Omicron.

Pour beaucoup de spécialistes à travers le monde, le variant Omicron précipiterait la fin de la pandémie avec l’arrivée de l’immunité collective. Un avis que partage le Pr Djidjik.

Dj. Am

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Stay Connected

22,765FansJ'aime
3,373SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles