Alimentation en eau potable à Blida : le bout du tunnel ?

Alimentation en eau potable à Blida : le bout du tunnel ?

Touchée de plein fouet par le manque de pluviométrie enregistré depuis plusieurs années, la wilaya de Blida tente de remonter la pente par de multiples réalisations de forages et de retenues collinaires, tout en réhabilitant les réseaux de distribution pour éviter les déperditions, véritable fléau en AEP.

Le wali de Blida, Kamel Nouicer, s’est d’ailleurs totalement investi dans l’objectif d’améliorer l’alimentation en eau potable de l’ensemble des communes de la wilaya et effectue des visites régulières sur les chantiers de réalisation de forages ou de réhabilitation des réseaux pour encourager les entreprises et veiller à la bonne exécution des travaux.

Ainsi, la wilaya de Blida se base pour son alimentation en eau sur la récupération des eaux souterraines avec un taux de 83% par le biais de 334 forages répartis à travers le territoire de la wilaya, des eaux superficielles pour un taux de 17% avec 15 sources naturelles et à partir de la station de pompage de la wilaya d’Alger pour le reste.

A cause de la sécheresse sévissant ces dernières années, les eaux récupérées sont passées de 290 000 m3/j à 240 000 m3/j alors que les besoins de la wilaya sont de 320 000 m3/j, ceci sans prendre en compte les nouveaux pôles d’habitation en cours de réalisation dans la wilaya.

Afin de remédier à ce manque en alimentation en eau potable, la wilaya de Blida a bénéficié d’un important programme qui lui a permis de réaliser et mettre en service, pour l’année 2020 déjà, 39 forages, de réhabiliter 56 km/l de différents diamètres et réaliser et mettre en service 3 réservoirs d’une capacité totale de 1500 m3.

Un autre programme, d’urgence celui-là, a été consenti pour la wilaya de Blida afin de pallier au manque d’approvisionnement qui se faisait à partir de la station SP03 de la wilaya d’Alger et qui n’assure plus la quantité initiale, surtout pour l’AEP du Grand-Blida (Blida, OuledYaich, Béni Méred, Bouarfa, Guerouaou et Soumaa).

Ce programme d’urgence a consisté en la réalisation de 20 nouveaux forages et de 3 autres de secours. Ce programme a bénéficié d’un suivi rigoureux de la part des autorités locales et a permis, en un temps assez court, de réaliser et mettre en service 6 nouveaux forages, 5 autres seront mis en service au début de ce mois de juillet, 5 autres au courant du même mois et 2 à sa fin.

Pour le reste de la wilaya, un programme assez important est en cours de réalisation pour la rénovation de 85 km/l de réseaux d’AEP (dont 70 km/l sont déjà réalisés), terminer et mettre en service 4 stations de pompage (Bouinan, Guerouaou et 2 à Meftah), en plus de la réhabilitation de 3 autres stations de pompage dont 2 (Meftah et L’Arba) ont déjà été réhabilitées, en plus de la station principale de pompage à Bendali Ali dans la commune de L’Arba dont les travaux sont en cours.

Le programme comprend aussi la réalisation de 3 réservoirs de 500 m3 chacun dont deux (Bougara et Chébli) sont déjà terminés alors que celui de Ben Salah dans la commune d’Oued El Alleug est en cours de réalisation. Enfin, les travaux de captage de l’eau de source sur la RN1 est en cours.

Un autre programme est en cours de lancement ou de réalisation et concerne 35 nouveaux forages et la réhabilitation de 19 autres. De ce fait, et grâce à toute cette dynamique dans le secteur des ressources en eau, il est attendu une amélioration sensible de l’alimentation en eau potable de la wilaya de Blida dont les habitants souffrent à ce jour du manque de ce précieux liquide.

Tahar Mansour