Ammar Belhimer : « il faut protéger le pays contre les guerres de quatrième génération »

Ammar Belhimer : « il faut protéger le pays contre les guerres de quatrième génération »

Le ministre de la communication, porte-parole du gouvernement, Ammar Belhimer, a confirmé, aujourd’hui, depuis le Sénat en marge de l’ouverture des travaux d’une journée parlementaire sur le thème « la chaîne parlementaire une passerelle entre le peuple et ses représentants et un pari politico-médiatiques »,  la détermination de la nouvelle Algérie à protéger la liberté de la presse et à améliorer l’image de l’Algérie dans les enceintes internationales.

A cette occasion, Ammar Belhimer, a mis l’accent sur la nécessité de protéger le pays contre les guerres de quatrième génération. « Placer le citoyen au cœur de l’événement politique a nécessité la création d’un espace médiatique qui lui permet de suivre tout ce qui se passe au niveau du parlement » a tenu à rappeler le ministre de la communication, soulignant que cela se concrétisera par la création, bientôt, d’une chaîne parlementaire.

Abondant dans le même sillage, Ammar Belhimer, a souligné que le projet de création de cette chaîne reflète le grand intérêt que le Président de la République accorde pour l’information, soulignant que la création d’une chaîne parlementaire représente un acquis pour la scène médiatique.

Par ailleurs, le ministre de la Communication a précisé que la plateforme numérique de ladite chaine a été réalisée par la télévision publique.

Enfin, Ammar Belhimer, a réitéré la détermination de l’Algérie nouvelle, à protéger la liberté de la presse, à améliorer l’image de l’Algérie dans les enceintes internationales et à protéger le pays des guerres de quatrième génération.

Yahia Maouchi