Ammar Brahim SERGUINE PDG de l’ENTP à La Patrie News :  « Avec la convergence de nos efforts, tous ensemble, tous les défis seront relevés »

Ammar Brahim SERGUINE PDG de l’ENTP à La Patrie News :  « Avec la convergence de nos efforts, tous ensemble, tous les défis seront relevés »

La vision de SONATRACH consiste à se recentrer sur ses métiers de base en investissant sur toute la chaîne des hydrocarbures (de l’Exploration-Production jusqu’au Raffinage et la Pétrochimie).

La SONATRACH mise fermement,surla création de valeur ajoutée en Algérie, en faisant participer au maximum l’outil national de production dans ses investissements et dans ses plans de développement pour atteindre un taux d’intégration de 55% à l’horizon 2030.

Dans cette optique, le Groupe pétrolier et gazier national, s’appuie sur ses 154 filiales et participations dont une quinzaine détenue à 100 % qui œuvrent au quotidien à la valorisation de la chaîne de valeur pétrolière et gazière du pays.

Parmi celles-ci, figurent notamment l’Entreprise Nationale des Travaux aux Puits « ENTP ».

« L’ENTP dispose de tous les atouts lui permettant d’aborder son avenir en toute sérénité », nous affirme dans l’entretien qui suit, son premier responsable, Ammar Brahim SERGUINE. Suivons-le……

La Patrie News: Mr SERGUINE, vous êtes à la tête de l’ENTP, une des plus anciennes filiales du Groupe SONATRACH depuis octobre dernier. Il n’est assurément pas de faire un bilan en si peu de temps, mais on voudrait bien avoir votre constat ?

Ammar Brahim SERGUINE: Le privilège que j’ai, c’est que je suis un enfant de l’entreprise. Disons que j’ai assisté à toutes les mutations et changements opérés depuis.

La diversification des postes de responsabilités occupés jusqu’au top management m’a permis tout au long de ces longues années de se faire une idée plus large et globales de certains dysfonctionnements critiques que je ne pouvais certes corriger avant d’avoir été nommé en tant que Premier Responsable de l’entreprise.

Agir en temps opportun, être patient sont deux autres critères de ma nature, je me suis contenté du constat avant cette date.

La nouvelle vision à redonner à l’ENTP, de retrouver sa place qui est sienne parmi les filiales, est approuvée par le PDG de l’entreprise mère SONATRACH, en l’occurrence Mr.  Toufik HAKKAR que je remercie encore une fois au passage pour la confiance placée en moi, comme il l’a prédit « l’heure est venue de se retrousser les manches ».

  • N’oublions pas que le cœur du métier de ENTP le forage pétrolier certes,mais elle active aussi dans d’autres domaines tels que la logistique, le transport et la maintenance donc il fallait faire en sorte à ce qu’elle puisse offrir des équipements de qualité à ses partenaires.

Quelles ont été alors vos premières décisions ?

Dans le métier que nous exerçant, le facteur temps est une donnée de facturation importante. La fiabilité des équipements est un critère de performance très recherché, sans équipements fiables, cela provoquerait des perturbations ou arrêt d’activité, situation que nous n’acceptons pas bien entendu.

L’ENTP, a une réputation à défendre, une pérennité à assurer.

Il n’est nullement question de remettre en cause et ou effacer ce qui a été déjà accompli par nos prédécesseurs, mais il fallait agir vite afin de corriger certaines carences.

C’est pourquoi un grand chantier de réformes et mis œuvre sur orientations du premier responsable de l’entreprise mère SONATRACH, dès les premiers jours de notre installation.

  • Première décision prise : Revoir toute la chaîne d’approvisionnement de nos appareils de forage en matière de pièces de rechange et de consommables.

Nous n’acceptons pas qu’un appareil de forage soit à l’arrêt à cause d’une indisponibilité de pièces de rechange.

Il est vrai que ce processus est long du fait qu’il est assuré par des partenaires étrangers et chamboulé par la crise sanitaire liée au coronavirus, mais il fallait mettre en place une solution palliative.

Un inventaire a été réalisé et les démarches d’approvisionnements sont entamées.

  • Le deuxième volet auquel on s’est tout de suite attaqué, est celui de la prise en charge des préoccupations socioprofessionnelles de notre personnel.

Comme nous le savons tous sur les conditions de travail, exercer notamment dans le Sud du pays sous 50° en été et des températures négatives les nuits d’hivers, n’est pas chose aisée.

A cela s’ajoute, la prise en charge de nous travailleurs blessés en exercice, qui faisait défaut dans la plupart des cas, du fait que le forage étant un métier complexe et dangereux.

Cet ensemble de négligence a donné lieu à un climat social explosif au sein de l’entreprise à tel point que la confiance a été rompue entre la direction générale et la base.

Des instructions ont été données dans ce sens d’amélioration de la communication et de la consultation avec le personnel portant sur l’écoute de leurs doléances, le débat autour des questions soulevées et les solutionner à différentes hiérarchies jusqu’au plus haut de la pyramide.

Actuellement, nous disposons au niveau de la DG d’un rapport journalier sur le suivi de l’état de santé de tous les effectifs quel que soit son champ d’intervention et quel que soit sa maladie.

A ce propos, il convient de souligner que nos 34 cas de cancer (recensé par les effectifs) sont pris en charge par l’entreprise et à cette occasion nous leur souhaitons un prompt rétablissement.

Je réitère de cette tribune, une pensée profonde d’affection pour m’incliner à la mémoire de ces martyrs travailleurs du devoir économique, en particulier notre regretté et cher collègue feu Fouad KENZARI, Maître Sondeur au TP 226, suite à un accident de travail tragique survenu le 26 Octobre 2021.

Puisse Dieu le tout clément et le miséricordieux l’accueillir dans son vaste paradis et puisse-t-il réconforter sa famille, ses proches et ses amis et tous ceux qu’ils l’ont connu, dans la douleur de sa perte.

Vu le champ d’intervention de l’ENTP, vos employés exercent souvent dans des milieux « hostiles » comme vous l’avez si bien noté précédemment. L’entreprise réuni-t-elle les bonnes conditions de travail ?

Assurément,la prise en charge et l’amélioration des conditions de vie et cadre de travail demeurent au centre de nos préoccupations, non seulement à l’ENTP mais au sein de tout le Groupe SONATRACH.

Cet aspect a été identifié et affiché dans la stratégie de l’entreprise, il est considéré comme un axe prioritaire, c’est l’un des facteurs de réussite, ajoutés aux différentes formes de motivation dont le personnel peut en témoigner.

D’ailleurs, des objectifs opérationnels sont fixés dans ce sens où des plans d’actions adéquats ont été engagés pour la modernisation de l’ensemble des infrastructures de l’Entreprise (Bases de vie), le réaménagement et les dotations en équipements offrant un meilleur confort pour nos travailleurs sur nos sites de travail.

A ce titre, les plans d’actions sont en cours d’exécution qu’on compte mener à terme et les finaliser dans les délais prescrits.

Le PDG de l’entreprise mère, y veille personnellement. Aucune productivité n’est garantie si les travailleurs ne sont pas mis dans les meilleures conditions de vie et de travail. Aucun manager ne vous dira le contraire.

Toujours s’agissant de la prise en charge de nos travailleurs : Il a été aussi mis en place une permanence de 19h jusqu’à 7 heures le lendemain pour la réception des travailleurs, qui pour une raison, ou pour une autre, ont dû arriver en retard, chacun dans sa base de vie.

Idem pour les CMS qui sont appelés à faire des tests Covid-19 à tout moment. Les procédures à suivre, dans les deux cas (positifs ou négatifs) sont connues de tous. Il a été par ailleurs, décidé de prendre aux frais de l’entreprise, les billets d’avions de nos personnels issus du Grand Sud, via particulièrement, Tassili Air Lignes.

La Santé & la Sécurité des Travailleurs constitue l’une des valeurs de l’ENTP, qui est inscrite dans la stratégie de l’entreprise comme étant une priorité, parmi les autres à savoir le respect des engagements pris, la confiance & l’esprit d’équipe, le professionnalisme & la compétitivité, l’exemplarité & la transparence.

Dans votre message adressé aux personnels de l’entreprise, vous parliez d’enjeux et défis à relever, particulièrement en cette période que traverse notre pays. Pourriez-vous être plus explicite ?

Il s’agit en premier lieu de faire fonctionner nos 67 appareils de forage dans leur intégralité. Comme déjà souligné, il est inconcevable qu’un de ses appareils soit à l’arrêt.

Nous tenons aussi à développer notre propre réseau de sous-traitances d’autant que lors de sa visite à l’ENTP en décembre dernier, le PDG SONATRACH avait notamment insisté sur l’importance de rationaliser les dépenses, de réduire la facture d’importation et d’encourager le contenu local. Les orientations retenues seront déployées en objectifs opérationnels en 2022, qui se résume comme suit :

  • La certification produit selon les normes API sur les activités de réparation et d’inspection des BOP, et de tous les produits issus des activités de maintenances réalisées dans nos ateliers.
  • Développement et mise à niveau technologique des appareils de forage et des équipements, par l’acquisition de nouvelles technologies, digitalisation (rtom, erp / sap, plc, soft torque, …),
  • Mise à niveau des systèmes d’instrumentation électriques,
  • Modernisation de l’unité des équipements tubulaires et des ateliers de maintenance,
  • Formation par simulation et e-learning ainsi que la diversification des activités.

Nous visons également la fabrication des mâts de structures pour les appareils de forage, ici même à Hassi Messaoud. On pourrait réduire la facture des importations de ce matériel de 40 %.

Pour ce faire, rien n’est impossible. Il suffit de s’y mettre. L’ENTP dispose de tous les atouts lui permettant d’aborder son avenir en toute sérénité.

Il est temps de se départir des étrangers dans ce domaine. On l’a déjà fait pour l’exploitation et on a les moyens de le faire pour la production des pièces et consommables.

SONATRACH prévoit de réaliser son 1er forage Offshore en 2023. Qu’en est-il de l’ENTP dans ce projet ?

L’ENTP s’inscrit dans toutes les démarches de l’entreprise mère SONATRACH. D’ailleurs, elle figure parmi les filiales à reprendre les activités en Libye. Toutes les démarches administratives sont finalisées avec nos partenaires libyens.

Il y est prévu le redéploiement de trois de nos appareils de forages ainsi qu’environ 200 de nos agents et ingénieurs aussitôt que le feu vert sera donné.

L’ENTP fera partie d’un groupement des filiales de Sonatrach, dont l’ENSP, l’ENAFOR, et l’ENGTP.

On vous laisse le soin de conclure Mr le PDG….

Face à cet environnement difficile, imposé par la conjoncture, « Tous ensemble, avec la convergence de nos efforts, tous les défis seront relevés »

Nous devons nous adapter à court terme tout en gardant constamment le cap sur le moyen et long terme, ce qui suppose une vision claire et partagée de nos objectifs stratégiques par rapport à nos ambitions.

L’occasion m’est aussi, offerte pour rendre hommage de tous les travailleurs qui ont sacrifie de leur vie durant l’exploration et l’exploitation des champs pétroliers et gaziers nationaux, pour construire et bâtir un avenir meilleur pour notre entreprise ENTP.

Je maintiendrai sans fléchir le cap sur nos grands objectifs stratégiques : accroitre notre production, élargir notre assise financière, développer sur des marches cibles nos métiers de base tout en renforçant notre compétitivité. Veiller sur notre patrimoine sera l’essence même de notre mission. Je me fais l’impérieuse obligation de la réussir.

Encore une fois, je réitère mon engagement, à mettre en œuvre tous nos moyens et en déployant les efforts nécessaires, pour la réussite de ce challenge de maintien de notre société au rang du leader régional dans le domaine du forage pétrolier.

Propos recueillis par Farid Houali 

 

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Stay Connected

22,765FansJ'aime
3,310SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles