Année 2021 : la facture des importations s’élève à près de 34 milliards de dollars

Année 2021 : la facture des importations s’élève à près de 34 milliards de dollars

Elle est en baisse constante. La facture des importations de l’Algérie à la fin de la première semaine du mois de décembre n’a pas dépassé les 34 milliards de dollars. Selon le Premier ministre, ministre des Finances, Aïmene Benabderrahmane, elle s’est élevée à 33,8 milliards de dollars.

Depuis le Palais du gouvernement, le Premier ministre s’est exprimé hier jeudi. Il a loué les résultats financiers et économiques réalisés « grâce aux efforts déployés ».

« Nous avons réussi à réduire la facture des importations qui a atteint à la fin de la première semaine du mois de décembre en cours 33,8 milliards USD, et ce, en dépit des prévisions de certaines institutions internationales qui tablaient sur un montant de 50 milliards USD », expliqué le Premier ministre, cité par l’APS.

Dans ce contexte, M. Benabderrahmane a vertement critiqué « la corruption et le gaspillage qui se sont répercutés », par le passé. « La facture d’importation atteignait durant les années passées plus de 64 milliards USD », a-t-il rappelé.

Mais la situation financière est en train de s’améliorer grâce aux efforts des pouvoirs publics. Laquelle situation est confortée par un excédent commercial de 1,4 milliards USD au novembre dernier et des réserves de change qui restent « à un niveau très satisfaisant ».

Skander Boutaiba 

Articles récents

Articles similaires