Après le second coup d’Etat de la junte : l’Union africaine « suspend » le Mali

Après le second coup d’Etat de la junte : l’Union africaine « suspend » le Mali

Décidemment le Mali est de plus en plus isolé. L’organisation continentale « a en effet décidé ce mercredi (…) de suspendre immédiatement la République du Mali de sa participation à toutes ses activités, ses organes et ses institutions, jusqu’à ce qu’un ordre constitutionnel normal soit rétabli dans le pays », déclare dans ce texte le Conseil de Paix et de Sécurité (CPS) de l’organisation.

En effet, l’UA appelle les militaires maliens à « urgemment et inconditionnellement retourner dans leurs casernes et à s’abstenir de toute interférence future dans le processus politique au Mali ». Elle demande à établir les conditions pour le retour à une transition démocratique « sans entrave, transparente et rapide ».

« Sans quoi, le Conseil n’hésitera pas à imposer des sanctions ciblées et d’autres mesures punitives » contre ceux qui empêchent la transition, ajoute le texte. La décision de l’UA suit de quelques jours celle de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) qui a également annoncé suspendre le Mali des ses institutions.

A suivre…