Arrêté en Tunisie : Slimane Bouhafs remis  aux autorités algériennes

Arrêté en Tunisie : Slimane Bouhafs remis  aux autorités algériennes

Arrêté en Tunisie le 25 août dernier, l’activiste notoire et membre de l’organisation terroriste dénommée MAK a été remis, hier lundi 30 août, aux autorités algériennes apprend-on de sources dignes de foi. Slimane Bouhafs résidait en  Tunisie depuis l’année 2018 avant de se voir arrêter et remettre aux autorités algériennes.

Militant acharné du MAK, Slimane Bouhafs était  président de la coordination de Saint-Augustin des chrétiens en Algérie.  Il a été condamné en 2016 par un tribunal algérien à trois ans de prison ferme pour des publications sur Facebook portant atteinte à l’islam et au prophète Mohammed.

S’il est établi que là où là ou l’organisation terroriste MAK est présente, ses militants font de l’insulte et offense à l’Islam et au prophète presqu’un slogan,  pour le motif que la plus grande partie de ses militants sont issues des églises anglicanes qui pullulent en  Kabylie, particulièrement dans la wilaya de Tizi Ouzou.

Ces derniers activent librement depuis les années 90 au vu et au su de la population dont pas un citoyen n’a osé s’y opposer ou alerter les autorités sur leurs pratiques qui vont à contre-courant des  us et coutumes d’un pays musulman.

En novembre 2012, Slimane Bouhafs avait déclaré aux médias qu’il avait délibérément abandonné la religion musulmane pour devenir chrétien protestant avec conviction.

 Ali Kasd