Asphyxie au monoxyde de carbone: 126 personnes décédées en moins d’une année

Asphyxie au monoxyde de carbone: 126 personnes décédées en moins d’une année

La non «prise de conscience de par les citoyens qui ne font jamais appel à des professionnels pour l’installation et l’entretien des équipements  », est souvent pointée du doigt.

Résultat des courses : Le monoxyde de carbone qualifié de « tueur invisible » continue de faire des victimes.

Chaque hiver, la liste des intoxiqués au monoxyde de carbone s’allonge. Les chiffres communiqués par la Protection civile, font froid au dos. Jugez-en : cent vingt-six (126) personnes sont décédées par asphyxie au monoxyde de carbone et plus de 2000 autres ont été secourues d’une mort certaine depuis janvier 2020.

Les statistiques établies jusqu’à ce jour par les services de la Protection civile, font état également d’une recrudescence des cas de décès par ce poison toxique ces derniers jours ont connu une

« Les baisses de températures et les conditions climatiques incitent les citoyens à l’utilisation massive des différents dispositifs de chauffage augmentant ainsi les risques d’asphyxie au monoxyde de carbone Co », déplore la DGPC dans son communiqué redu public ce samedi soulignant que ces «tragédies sont souvent dus à des erreurs de  prévention en matière de sécurité, l’absence de ventilation, le mauvais  montage, un défaut d’entretien, l’utilisation de certains appareils qui ne  sont pas destinés au chauffage, vétusté des appareils …etc».

Sensibilisation : beaucoup reste à faire…

La Protection civile explique que «malgré les campagnes de sensibilisation et d’information et les rappels des mesures de prévention, diffusés régulièrement par ses services au profit des citoyens, on déplore encore une fois des victimes attribuées à des  intoxications au monoxyde de carbone», or de «simples gestes de prévention permettant pourtant d’éviter ces intoxications».

Dans ce contexte, la Protection civile rappelle aux citoyens les consignes de sécurité obligatoires à suivre «rigoureusement» permettant de préserver et protéger leurs vies.

Il s’agit, entre autres, de penser toujours à ventiler le logement lors de l’utilisation des appareils de chauffage, d’aérer au moins 10 minutes par jour et n’obstruer jamais les entrées et les sorties d’air de votre logement, de ne pas se servir de tels appareils dans des pièces dépourvues d’aérations, de ne pas utiliser comme moyens de chauffage Tabouna ou des appareils de cuisson et d’entretenir et régler régulièrement les appareils par un professionnel.

Il est recommandé aussi d’appeler le numéro d’urgence de la Protection civile le 14 et le numéro vert 1021 en précisant l’adresse exacte et la nature en cas d’accident pour une prise en charge rapide et efficace.

M.M.H