Belkacem Zeghmati insiste sur le partage équitable des richesses

Belkacem Zeghmati insiste sur le partage équitable des richesses

 

Intervenant devant les membres de la Commission des affaires juridiques, administratives et des libertés de l’Assemblée populaire nationale (APN), Belkacem Zeghmati, ministre de la Justice, Garde des Sceaux, a insisté ce mercredi sur le partage équitable des richesses.

  1. Zeghmati a, dans ce contexte, appelé à mettre fin à la marginalisation, exclusion et au régionalisme. « Il faut aller vers un Etat qui répond favorablement aux revendications des citoyens », a-t-il pointé.

Car, selon lui, le citoyen lambda veut uniquement vivre dignement et paisiblement. De ce fait, a-t-il ajouté, aucune constitution ne pourrait réussir si elle ignorait la particularité algérienne. « Le peuple algérien est composé de 75% de jeunes. 80% de ces derniers sont diplômés des universités », a-t-il détaillé.

Mettant l’accent sur point, le Garde des Sceaux a qualifié les inquiétudes de la jeunesse algérienne de légitime. « Des milliers de jeunes diplômés de l’enseignement supérieur sont diplômes chaque année des universités algériennes Ils ont le droit de se poser des questions sur leur place (au sein de la société) », a-t-il tonné. Et de rassurer, « La constitution que nous essayons de mettre en place doit répondre à ces faits et être en conformité avec eux ».

Critiquant virulemment les anciennes pratique, notamment le monopole du pouvoir, Belkacem Zeghmati a appelé à séparer la politique de l’argent. Il a également appelé à satisfaire les besoins des citoyens sans qu’ils ne soient obligés de les réclamer par les voies de la contestation.

Nacereddine Benkharef