Bilan GIE Monétique : 483.801 transactions réalisées par TPE durant les trois premiers mois de 2021

Bilan GIE Monétique : 483.801 transactions réalisées par TPE durant les trois premiers mois de 2021

Un bilan du Groupe d’intérêt économique (GIE) Monétique, cité par l’APS, fait état d’un nombre de 483.801 transactions réalisées par TPE, durant les trois premiers mois de 2021, pour un montant global de 3,165 milliards de dinars.

Continuant leur progression au premier trimestre 2021, les transactions électroniques en Algérie sont portées notamment par le boom des paiements en ligne (+247,80% sur un an) et des paiements de proximité par TPE (+384,34%), avec une hausse appréciable des cartes interbancaires à plus de 10,7 millions de cartes. dont 1.6 millions de cartes interbancaires et autant de cartes entre Epargne, Visa et MasterCard.

Pour le paiement sur Internet, le bilan indique que le nombre de transactions valides par cartes interbancaires via Internet est de 1.782.213, (+340,65%), et le montant de transactions effectuées par Internet est de 2.204.836.081,42 dinars, (+247,80%).

Aussi, le bilan de GIE Monétique relève une hausse de 29,44% sur un an à la fin du 1er trimestre du nombre de terminaux de paiement électronique (TPE). Soit 38.144 terminaux à fin mars, contre 29.469 une année auparavant.

En dépit du renforcement du parc des TPE par 8.675 nouveaux équipements mis en exploitation, entre mars 2020 et mars 2021, ce chiffre reste insuffisant,  comparativement aux 2.145.067 commerçants recensés à fin février  au niveau du Centre national du registre de commerce (CNRC).

L’insuffisance de ce chiffre s’explique aussi par l’éloignement par rapport aux objectifs tracés par le gouvernement ayant inclus dans la loi de finances 2018, plus précisément dans son article 111, l’obligation faite aux commerçants de proposer à leurs clients un TPE pour régler le montant de leurs achats.

Aussi, la capacité de production de l’Entreprise nationale des industries électroniques (ENIE), principal fabricant de TPE en Algérie, qui ne dépasse pas les 600 unités/jour (300 TPE classiques et 300 smart), selon sa direction citée par l’APS. S’y ajoute la réticence des commerçants de s’équiper de ce moyen de paiement électronique.

Yacine Bouali