Blida : Incendie volontaire de patrimoine forestier, deux arrestations

Blida : Incendie volontaire de patrimoine forestier, deux arrestations

A l’approche de l’Aïd El Adha, certains individus ont trouvé une source de revenus non négligeable en vendant du charbon aux familles algériennes désireuses de profiter d’un barbecue à la maison après avoir égorgé leurs moutons.

Chaque année, des nuées de jeunes et moins jeunes proposent des sacs de charbon de deux ou trois kilos pour cent cinquante à deux cent dinars, charbon provenant de manière illégale après des incendies provoqués par des individus qui ne cherchent qu’à se remplir les poches.

Devant cet état de fait, les services de la gendarmerie nationale ont redoublé de vigilance et sont décidés à éradiquer cette pratique qui met à mal chaque année le couvert végétal à travers l’ensemble du territoire national.

A Blida, les gendarmes du commandement régional local ont vu leurs efforts récompensés après avoir procédé à l’arrestation de deux individus, âgés de 38 et 51 ans respectivement, pris en flagrant délit d’incendie de patrimoine forestier.

C’est suite à des informations parvenues au commandement de la gendarmerie de Blida qu’une enquête fut initiée qui mena à l’endroit où se trouvaient les deux suspects que les gendarmes ont surpris en train de découper des arbres en pleine forêt et d’en bruler les branches pour en faire du charbon.

Sur place les gendarmes ont donc procédé à l’arrestation des suspects et saisi une scie électrique, une certaine quantité d’essence, une pioche et un camion servant au transport du charbon. Les mis en cause ont été présentés à la justice qui statuera sur leur cas.

Tahar Mansour