BLIDA/Oxygène médical : mise au point de la wilaya

BLIDA/Oxygène médical : mise au point de la wilaya

Après le constat d’un manque assez important d’oxygène médical au sein des structures hospitalières après l’augmentation très sensible du nombre de cas de nouvelles contaminations par la covid19, la wilaya de Blida rappelle que, malgré toutes les difficultés rencontrées, ce problème a été rapidement pris en charge pour éviter toute rupture. L’opération d’approvisionnement des structures hospitalières en oxygène médical est toujours en cours afin de remédier au manque enregistré à cause de l’augmentation de la demande suite à l’explosion du nombre de cas ces derniers jours et ce, en utilisant de manière optimum les concentrateurs d’oxygène dont la wilaya de Blida a reçu un premier quota de 200 unités.

Dans le même contexte, la wilaya de Blida a mis au point un plan d’urgence pour arriver à une autosuffisance en oxygène médical grâce à la mise en place de 7 stations de production d’oxygène ainsi que l’acquisition d’autres quotas de concentrateurs. Le wali de Blida, Kamel Nouicer a, dans ce cadre, reçu des représentants du CEIMI et de la chambre de commerce et d’industrie ainsi que des industriels à titre individuel qui ont montré leur volonté d’aider la collectivité en ces moments difficiles par l’acquisition du matériel et des équipements nécessaires à la production d’oxygène dans le but d’assurer l’autosuffisance de la wilaya.

Les services de la wilaya de Blida tiennent aussi à assurer que les équipements de production et de concentration d’oxygène ont été mis en service au sein des structures hospitalières du Grand-Blida et des côtés Est et Ouest de la wilaya, sans discrimination aucune.

La wilaya rassure aussi tous les citoyens que le programme mis en place sera exécuté de manière progressive à travers l’ensemble du territoire de la wilaya.

Enfin, le wali déclare apprécier à leur juste valeur les appels et les initiatives de la société civile et comprendre l’importance donnée à la situation sanitaire qui prévaut actuellement mais attire l’attention des citoyens et de l’opinion publique afin de ne pas croire certaines informations exagérées qui influent subjectivement sur les efforts consentis par les effectifs médicaux et leurs sacrifices afin de sauver des vies humaines.

Tahar Mansour