Bordj-Bou-Arreridj : un jeune s’immole dans le bureau du président de l’APC d’El-Hammadia

Bordj-Bou-Arreridj : un jeune s’immole dans le bureau du président de l’APC d’El-Hammadia

Un jeune de 35 ans, marié et père de quatre enfants, s’est aspergé d’essence ce lundi et a mis le feu à son corps dans le bureau du président de l’APC d’El-hammadia sous les yeux des employés, qui ont tenté en vain de l’en empêcher.

Selon les informations recueillis sur place mais aussi selon les déclarations de sa famille, il serait passé à cet acte désespéré pour protester contre son écartement de la liste des bénéficiaires de logements sociaux affichée mardi à El-Hammadia et pour dénoncer les promesses du maire et les dépassements enregistrés dans le choix des 3OO bénéficiaires de ces logements qui, selon un membre de sa famille, sont allés aux plus aisés de la commune d’El-Hammadia.

Transféré à la polyclinique d’El-Hammadia par la Protection civile et présentant des brûlures du 3eme degré, la victime a été transférée aux urgences de l’hôpital Lakhdar Bouzidi de Bordj-Bou-Arreridj. Cette immolation a fait le tour de la ville.

L’information s’est répandue comme une trainée de poudre, jetant émoi et consternation chez les citoyens.

Les membres de la famille de la victime, les citoyens se sont rendus en masse devant le siège de la polyclinique pour s’enquérir de sa santé. Une masse humaine a envahi les lieux sous l’œil vigilant du chef de sûreté de daïra et du chef de brigade de la gendarmerie nationale qui ont su contenir la colère des uns et des autres. A signaler que depuis mardi dernier la contestation n’a pas faibli à El-hammadia.

Cette fois-ci ce n’est pas seulement les écartés de la liste du logement social qui ont exigé une enquête mais aussi un très grand nombre de citoyens lesquels ont exprimé leur ras-le-bol de la gestion catastrophique du président de l’APC et son exécutif. Ils ont exigé la suspension du maire parce qu’il vient d’être condamné à une année de prison ferme dans une affaire liée à la mauvaise gestion de l’Agence foncière de la wilaya de Bordj-Bou-Arreridj où il était membre de son conseil d’administration.

Correspondance spéciale pour La Patrie News