Boumerdes : les incendies de Beni Amrane et Tidjelabine « maîtrisés »

Boumerdes : les incendies de Beni Amrane et Tidjelabine « maîtrisés »

La majorité des incendies déclarés mardi soir dans les communes de Beni Amrane et Tidjelabine à l’Est de Boumerdes, ont été maîtrisés ce mercredi, par les agents de la protection civile de la wilaya, après d’intenses efforts, a appris l’APS,  auprès des services de ce corps constitué.

Selon le chargé de communication de cette institution, le sous-lieutenant Hocine Bouchachia, plus de 200 agents de la protection civile de Boumerdes et d’autres wilayas ont réussis après «d’intenses efforts» à maîtriser les grands foyers d’incendies, tandis que les petits foyers sont sous surveillance et font l’objet de patrouilles d’inspections pour s’assurer de leur extinction.

Le même responsable a fait part de quelque 44 cas d’étouffement, par la fumée des incendies, dont cinq agents de la protection civile, sans pour autant constituer un danger pour leur vie. « Ces personnes ont été prises en charge avant leur transfert vers les centres de santé et les hôpitaux les plus proches », a-t-il soutenu.

Dans une déclaration à la presse, à l’issue d’une visite d’inspection dans les régions touchées par ces incendies, le wali Yahia Yahiatene a signalé qu’ «une opération est en cours dans les zones brûlées afin d’y recenser les dégâts enregistrées et les familles victimes de ces feux en perspective de leur indemnisation dans les plus brefs délais».

A ce propos, une commission multisectorielle, en charge de cette tâche, a été installée, mercredi matin et a, aussitôt, entamé sa mission, a indiqué le wali.

Il a rassuré qu’ «aucune perte en vies humaines n’a été enregistrée suite à ces incendies», soulignant quelques cas d’étouffements dus aux fumées inhalées, et qui ont été vite pris en charge.

Pour les dégâts matériels, le wali a relevé qu’ils «ne sont pas énormes», et qu’il s’agit de la perte de quelques récoltes, arbres fruitiers et têtes de bétail qui ont péris suite à ces feux.

Concernant les coupures de courant électrique enregistrées dans certaines régions, suite à ces mêmes incendies, une source de la direction de distribution de l’électricité et du gaz de la wilaya a indiqué, à l’APS, que sept transformateurs électriques ont cessé de fonctionner.

En outre, une dizaine de kilomètres de câbles électriques de basse tension et de trois autres kilomètres de câbles de moyenne tension ont été également endommagés.

«Des travaux de réparation sont actuellement en cours pour réalimenter les citoyens concernés, en énergie électrique dans les plus brefs délais», a-t-on assuré de même source.

Au volet des moyens mis en œuvre pour éteindre ces feux, le sous-lieutenant Bouchachia a fait part du renforcement de la colonne mobile de la wilaya avec quatre autres colonnes mobiles dont une de la wilaya de Bouira, une autre également de Blida et deux de l’unité nationale d’entraînement et d’intervention de Dar El Beida (Alger).

Plus de 200 pompiers équipés avec 40 camions anti-incendie et un nombre considérable d’ambulances et de staffs médicaux relevant de la protection civile ont été, également, mobilisés au titre des opérations d’extinction.

Les incendies, qui ont semé la panique parmi la population, sont partis, notamment, des zones de Souika, Ghazibaoun et Ouled Boumerdes des monts de la commune de Beni Amrane, avant de se propager, sous l’effet du vent, vers d’autres zones voisines dont El Merayel et Beni Fouda dans la localité de Tidjelabine.

R.N