Bouzid Lazhari (CNDH) : « l’Algérie est une terre d’accueil pour les réfugiés »

Bouzid Lazhari (CNDH) : « l’Algérie est une terre d’accueil pour les réfugiés »

La question des réfugiés en Algérie ne souffre d’aucune ambiguïté. Une loi spéciale serait sur le point d’être mise en place pour leur insertion et la protection de leurs droits, a indiqué le président du CNDH, Bouzid Lazhari, à l’occasion de la tenue de la 5ème édition du programme « Erasmus plus » sur les capacités d’insertion des réfugiés dans le secteur de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique organisé à Sétif.

Les réfugiés occupent une place de choix en Algérie pour plusieurs raisons, selon Bouzid Lazhari en évoquant un fait historique : « le peuple algérien a tant souffert de ce phénomène durant la guerre de libération nationale ».

Ce n’est pas l’unique raison. En effet, l’Algérie, respectueuse des conventions signées en la matière ne peut faire autrement que de donner asile à ces réfugiés : « l’adhésion de l’Algérie en 1963 à la convention de 1951 relative au statut des réfugiés, puis son protocole annexe de 1967, avant de signer la convention de l’OUA régissant les aspects propres aux problèmes des réfugiés en Afrique », a indiqué Bouzid Lazhari.

Appuyant ses dires Bouzid Lazhari a rappelé que l’organe qu’il présente  a « suivi la même orientation dans la protection et la promotion des droits des réfugiés, en présentant des recommandations au gouvernement et au Parlement sur ce qui peut être fait dans ce cadre » en précisant que le CNDH  a appelé les autorités compétentes à élaborer une loi spéciale pour cette catégorie.

Au sujet des réfugiés syriens, les statistiques évoquent   40.000 réfugiés syriens ayant été reçus avec énormément de facilités pour leur insertion. Pareil pour les réfugiés sahraouis qui ont trouvé en Algérie une terre d’accueil et de fraternité.

Ferhat Zafane

Articles récents

Articles similaires