Brexit : Boris Johnson met la pression à l’Union européenne

LONDON, ENGLAND - NOVEMBER 29: British Prime Minister Boris Johnson speaks at a press conference alongside cabinet minister Michael Gove and former Labour Party MP Gisela Stuart on November 29, 2019 in London, England. Mr Johnson talked about his party's plans to solve the impasse on Brexit and answered questions from journalists on a number of issues. (Photo by Chris J Ratcliffe/Getty Images)

Brexit : Boris Johnson met la pression à l’Union européenne

Alors que la fin des négociations entre la Grande Bretagne et l’Union européenne (UE) s’approchent, les esprits s’exaltent entre les deux parties sans qu’un accord ne soit trouvé.

Ce lundi, Michel Barnier, le responsable des négociations côté européen, a indiqué qu’un nouveau round de discussions devra démarrer cette semaine. Il ne serait pas le dernier et serait suivi d’autres le mois prochain, selon le Figaro.

Cependant, l’ancien ministre français a affiché « son inquiétude » à cause de la difficulté des négociations. « C’est une négociation difficile, car les Britanniques voudraient le meilleur des deux mondes », a-t-il notamment déclaré sur les ondes de France Inter.

Sur ce point, Michel Barnier ne se trompe pas. La Grande Bretagne se montre inflexible. Son Premier ministre, Boris Johnson, a d’ailleurs fixé la date du 15 octobre comme le de dernier délai pour trouver un accord.

Faute de quoi, a-t-il prévenu, son pays « passera à autre chose ». « Nous entrons maintenant dans la phase finale de nos négociations avec l’UE », a-t-il souligné.

Le Royaume-Uni a quitté l’UE le 31 janvier, près de quatre ans après le référendum sur le Brexit. Cependant, il reste régi par la réglementation européenne jusqu’à la fin 2020, d’où l’importance de conclure un accord de libre-échange entre les deux parties.