Campagne électorale : Les candidats exhortent les Algériens à « voter  en masse »

Campagne électorale : Les candidats exhortent les Algériens à « voter  en masse »

La campagne électorale pour le compte des prochaines législatives anticipées du 12 juin, censée  être consacrée à  la présentation, par les candidats en lice, de leurs programmes électoraux pour séduire les électeurs, s’est finalement transformée en des appels à une participation massive des citoyens,  blasés par les fausses promesses des précédents candidats à chaque rendez vous électoral.

Le secrétaire général du Rassemblement national démocratique (RND), Tayeb  Zitouni a, depuis Béchar,  plaidé pour une participation massive aux élections, soulignant la nécessité de veiller à la réussite de ce scrutin.

De même pour le parti Ennahda  dont son secrétaire général, yazid Benaicha a, lors d’une activité de proximité dans les villes de Bouhanifia et Mascara, a réitéré le rejet par son parti de la politique du «siège vide», appelant, à ce titre, les habitants de cette wilaya à aller en force aux urnes le 12 juin prochain et à voter pour les candidats «qui répondent aux conditions de compétence et d’honnêteté».

A Ain Témouchent, le secrétaire général du Front de la bonne gouvernance, Aissa Belhadi a soutenu que la participation de sa formation politique aux prochaines législatives traduit sa volonté ferme de contribuer au succès du processus démocratique et de faire du scrutin du 12 juin le meilleur moyen de permettre au peuple d’exercer sa souveraineté pour l’édification des institutions de l’Etat.

Dans le même ordre d’idées, le secrétaire général du Front du militantisme national (FMN), Abdallah Haddad, a appelé depuis Ain M’lila (Oum El-Bouaghi) à  »s’opposer à tous ceux qui veulent saboter les élections».

A Skikda, le président du mouvement El Islah, Filali Ghouini a relevé l’importance des prochaines législatives estimant que les nouvelles dispositions et lois adoptées, notamment la révision de la Constitution, devraient encourager  les Algériens à participer à ces élections et à adhérer au processus visant à édifier un Etat fort  à la fois sur le plan politique et économique.

A  Laghouat, le président du Parti du renouveau algérien (PRA), Kamel Bensalem, a mis l’accent sur l’importance des élections du 12 juin, qualifiant ce scrutin de «pas supplémentaire» vers l’édification de la nouvelle Algérie et la satisfaction des revendications du Hirak.

Pour sa part, le président du Mouvement de la Société pour la Paix (MSP), Abderezzak  Makri a plaidé, à Batna, pour la participation aux législatives anticipées exhortant, lors d’un meeting, les hésitants et ceux qui comptent boycotter ce scrutin à «aller voter».

Le président du Front El Mostakbel, Abdelaziz Belaid, a appelé, de son côté, les Algériens à «l’unité «pour permettre à l’Algérie de surmonter la crise et de faire face aux difficultés que connait le pays depuis plus de 20 ans.

En meeting à Constantine,  le président du Front de l’Algérie nouvelle (FAN), Djamel Benabdeslam, a estimé que les législatives anticipées visent à préserver la stabilité du pays d’où la nécessité de contribuer au succès de ce rendez-vous électoral à travers une forte participation et un choix judicieux des futurs membres de l’Assemblée populaire nationale(APN).

A Biskra où il s’est rendu ce dimanche, le président du parti «Sawt Echaab», Lamine Osmani, a exhorté les Algériens à adhérer au  processus de changement «réel» pour l’édification de l’Algérie nouvelle, estimant que la réalisation du changement escompté est une responsabilité qui «incombe à tous».

R.M