Championnat d’Afrique de powerlifting : L’Algérie absente en Afrique du Sud à cause du variant « Omicron »

Championnat d’Afrique de powerlifting : L’Algérie absente en Afrique du Sud à cause du variant « Omicron »

La sélection algérienne de powerlifting ne participera finalement pas aux championnats d’Afrique, prévus du 29 novembre au 4 décembre de l’année en cours en Afrique du Sud, en raison du nouveau variant de Covid-19 « Omicron », découvert vendredi en Afrique australe

La sélection de powerlifting, composée de dix (10) athlètes dont deux filles, devait se rendre en Afrique du Sud, mais en raison du nouveau variant « Omicron », la majorité des pays ont du fermer leur frontières aériennes aux voyageurs en provenance de pays de l’Afrique australe dont l’Afrique du Sud.

Il est utile de rappeler qu’en 2019, la sélection algérienne de powerlifting a remporté le Championnat d’Afrique disputé du 1er au 6 octobre à Potchesftroom (Afrique du Sud), en enlevant 19 médailles (15 or, 3 argent et 1 bronze) devant les concurrents de dix autres pays.

Ainsi et grâce à cette victoire acquise en terre sud-africaine qui a été la 9e couronne continentale inscrite au palmarès du powerlifting algérien qui maintient ainsi sa domination à l’échelle africaine.

Le Championnat d’Afrique-2019 a été marqué en outre par un nouveau record du monde au développé-couché réalisé par Ilyes Boughalem (cat.120 kg) qui a soulevé une charge de 291 kg. Six autres records d’Afrique ont été battus à cette occasion par les athlètes algériens.

L’Algérie a participé au tournoi avec 19 athlètes, dont cinq femmes qui ont réussi à remporter trois médailles d’or (Safia Kouri 62 kg, Tatar Zahra 72 kg et Hussein Ammaria 82 kg).

Enfin ont participé à la compétition les powerlifters sud-africains, algériens, ghanéens, camerounais, égyptiens, libyens, zimbabwéens, namibiens, somaliens, ivoiriens et iraniens dont le pays a été l’invité d’honneur.

Des championnats nationaux
D’autre part et sur le plan national, la Fédération algérienne de bodybuiling, powerlifting et fitness (FABPF) a décidé de réserver le mois de décembre pour le déroulement de ses championnats nationaux destinés aux différentes spécialités et catégories, après l’arrêt forcé causé par la pandémie du coronavirus (Covid-19).
C’est ainsi que le championnat national de powerlifting (minimes) est programmé les 11 et 12 décembre à Tizi-Ouzou, celui des séniors aura lieu du 17 au 20 du même mois à Bejaia, tandis que le bodybuilding clôturera la saison 2021-2022, avec le déroulement du Championnat national à Biskra (22-26 décembre 2021).
Saïd B.

Articles récents

Articles similaires