Chitour : Bientôt des véhicules et trains roulant à l’électricité en Algérie

Energie propre : Bientôt des véhicules et trains roulant à l’électricité en Algérie, selon M. Chitour  

Le ministre de la transition énergétique et des énergies renouvelables, Chemseddine Chitour,  a fait savoir lundi, que l’Algérie ambitionnait d’adopter l’énergie électrique pour les véhicules utilisant les énergies polluantes comme le  diésel et à l’essence.

L’autre ambition à réaliser va consister à diminuer l’usage du diesel, un danger public, en le remplaçant progressivement par le diesel fioul et le GNC et, par ailleurs, d’aborder une autre phase consistant en l’introduction progressive de véhicules roulant à l’électricité, a dit le ministre à la radio nationale.

« Nous ambitionnons d’introduire outre des véhicules de tourisme, des bus et des trains utilisant le même type d’énergie, pour lesquels quatre bornes de recharge ont déjà été installées », a-t-il dit.

La veille, en Conseil des ministres, le président Tebboune qui évoquait la réforme du système des transports,  a Le Président a ordonné « l’introduction de l’utilisation du gaz liquéfié et l’électrification des trains et cesser toute acquisition de locomotives fonctionnant au gasoil ».

Emboîtant le pas au chef de l’Etat, le ministre annonçait à la radio, « l’acquisition,  dans l’immédiat, de 200.000 kits de GPL, pour autant de véhicules », qui « permettront d’économiser 200 millions de tonnes d’essence », estimant qu’ «une telle opération réduira la facture d’importation de carburants de 200 milliards à 60 milliards de dollars ».

Ad. M.