Comité international de la Croix Rouge : Une importante délégation sahraouie reçue en audience

Comité international de la Croix Rouge : Une importante délégation sahraouie reçue en audience

Le représentant du Front Polisario en charge de l’Europe et de l’Union européenne, Oubbi Buchraya, ainsi que Omaima Abdeslam, représentant du Front Polisario auprès des Nations Unies et d’autres organisations en Suisse, ont été reçus ce vendredi, par le président du Comité international de la Croix-Rouge, Peter Maurer, afin d’examiner la nouvelle situation au Sahara Occidental, plus précisément les territoires occupés militairement par le Maroc.

L’importante réunion a eu lieu au siège du Comité à Genève, au cours de laquelle Oubbi Bucharaya a passé en revue les derniers développements sur la question nationale et l’impasse découlant du refus du Maroc au référendum d’autodétermination ainsi que de sa violation du cessez-le-feu avec guerre à nouveau au Sahara Occidental.

En ce sens, il a également réaffirmé la responsabilité de l’Organisation internationale de la Croix-Rouge et la nécessité d’accomplir sa mission au Sahara occidental, étant de la plus haute importance en raison de la réalité de l’occupation d’une part et des conséquences de la guerre et l’intensification par le Maroc de ses campagnes de violations des droits des civils sahraouis d’autre part.

Concernant les prisonniers civils sahraouis emprisonnés au Maroc, le diplomate sahraoui a attiré l’attention sur l’aggravation croissante des conditions de leur détention, notamment celles du groupe Gdeim Izik en raison de la pandémie et de la poursuite par le Maroc de sa politique punitive en prison et contre leurs familles, soulignant que la gravité de la situation nécessite l’intervention du Comité international de la Croix-Rouge internationale pour les visiter et les assister comme le stipulent les principes de l’organisation, ainsi que pour assister les autres victimes de la répression dans les villes occupées et participer à la recherche de centaines de Sahraouis (civils et militaires) disparus depuis le début du conflit en 1975.

Oubbi Buchraya a assuré au président du Comité international de la Croix-Rouge que le peuple sahraoui attend de l’organisation qu’elle joue son rôle au Sahara occidental et ne cède pas aux diktats marocains qu’elle n’épargne aucune occasion d’essayer d’impliquer le monde entier pour légitimer son occupation illégale du Sahara occidental.

De son côté, le président du CICR, Peter Maurer, a exprimé avec beaucoup d’intérêt la compréhension de l’organisation de la frustration du peuple sahraoui et son suivi des événements récents, exprimant dans le même contexte la volonté de l’organisation de développer son activité et ses contribution avec la partie sahraouie pour mettre en œuvre dans la mesure du possible son mandat et sa responsabilité envers le peuple sahraoui.