Confidentiel / Sa contre-attaque dans l’affaire Pegasus vire à la débâcle : Le Maroc humilié par la justice allemande

Confidentiel

Sa contre-attaque dans l’affaire Pegasus vire à la débâcle : Le Maroc humilié par la justice allemande

Décidemment, les échecs et les déconvenues se suivent et s’enchainent pour le Maroc depuis son tristement célèbre « du siècle ». Dernière claque en date, et non des moindre, il s’agit du classement sans suite par la justice allemande des la plaintes déposées par par la DST (direction de la surveillance du territoire), dirigée par Abdellatif Hamomuchi, déposée contre l’opposant Mohamed Hajib. Le document, long de pas moins de 150 pages, n’a même pas été feuilleté par le magistrat du parquet de Duisbourg en Allemagne avant de classer ces affaires. Cette humiliante claque judiciaire confirme, si besoin en était, que l’Europe a percé à jour le mode opératoire des services de renseignements et de sécurité de Hammouchi. Celui-ci, déjà objet d’une plainte en France pour les mêmes raisons récurrentes, torture à mort d’anonymes sujets marocains pour leur faire signer les aveux les plus farfelus qui soient, afin de faire du chiffre et de se faire passer pour le « sauveur du Vieux Continent » en matière de lutte contre le terrorisme et l’émigration clandestine. Abdellatif Hammouchi a donc fait illusion et trompé son monde pendant longtemps en faisant accroire à ses l’Occident que ses services, au demeurant complices des terroristes islamistes, étaient de supposés « champions » dans la lutte contre ce fléau. C’est dire aussi que les plaintes initiées tous azimuts par Rabat dans l’affaire Pegasus pour faire taire toutes les voix dissonantes n’impressionnent franchement personne.

Mohamed Abdoun