Confidentiel/Saad Hariri au bord de la faillite financière et… politique

Confidentiel/Saad Hariri au bord de la faillite financière et… politique

Jamais le destin de Saad Hariri, le principal dirigeant sunnite au Liban, n’a semblé plus fragile.

En effet, il est empêtré dans des déboires financiers tellement graves que son jet privé aurait été saisi par l’un de ses frères pour solder des dettes.

Or, cette action désespérée et de la dernière chance s’est avérée sans succès probant. Saad Hariri il paie toujours la faillite de l’entreprise de construction Saudi Oger, fondée par son père, tandis que ses actifs au Liban ferment les uns après les autres à l’image du quotidien anglophone The Daily Star.

Et, comme un malheur n’arrive jamais seul, Saad Hariri pourrait carrément ne pas se présenter aux élections législatives de mars 2022, assure le quotidien Al-Akhbar, proche du Hezbollah.

Rongé jusqu’à la corde, le système politique libanais est à l’agonie, à l’image d’un Hariri, désormais maintenu sous « respiration (politique) artificielle », mais sans tromper personne puisque même l’Arabie Saoudite, son principal soutien et allié, a fini par le lâcher elle aussi.

Ali Oussi

 

Articles récents

Articles similaires