Confinement sanitaire de 20h à 6h : La décision applicable dans 35 wilayas à compter de lundi

Confinement sanitaire de 20h à 6h : La décision applicable dans 35 wilayas à compter de lundi

La décision prise ce dimanche, lors de la réunion du Conseil des ministres, concernant le retour au confinement sanitaire de 20 h à 6 h le lendemain est applicable à compter de demain lundi 26 juillet dans 35 wilayas et ce pendant 10 jours.

Il s’agit des wilayas d’Adrar, Laghouat, Oum El Bouaghi, Batna, Bejaia, Biskra, Béchar, Blida, Bouira, Tebessa, Tlemcen, Tizi-Ouzou, Alger, Jijel, Sétif, Sidi Bel Abbes, Guelma, Constantine, Mostaganem, M’Sila, Mascara, Ouargla, Oran, El Bayadh, Boumerdes, Tindouf, Tissemsilt, El Oued, Khenchela, Souk Ahras, Tipaza, Naâma,  Ain Temouchent, Relizane et Ouled Djellal, a indiqué un communiqué des services du premier ministère.

Ne sont pas concernées par la mesure de confinement à domicile les 23 wilayas suivantes : Chlef, Tamenghasset, Tiaret, Djelfa, Saïda, Skikda, Annaba, Médéa, Illizi, Bordj Bou Arréridj, El Tarf, Mila, Ain Defla, Ghardaia, Timimoun, Bordj Badji Mokhtar, Beni Abbés, In Salah, In Guezzam, Touggourt, Djanet, El Meghaeir et El Meniaâ.

Les walis peuvent, après accord des autorités compétentes, prendre toutes mesures qu’exige la situation sanitaire de chaque wilaya, notamment l’instauration, la modification ou la modulation des horaires, de la mesure de confinement à domicile partiel ou total ciblé d’une ou de plusieurs communes, localités ou quartiers connaissant des foyers de contamination.

Cette principale décision prise par le président de la République Abdelmadjid Tebboune qui a présidé cette réunion,  vise à contenir la pandémie du Coronavirus qui a connu  ces dernières semaines une courbe ascendante préoccupante.

Lors de cette réunion du Conseil des ministres, le Président Tebboune a salué l’engouement des citoyens quant à la vaccination, un acte devant concourir à parvenir à une immunité collective, et de doubler les opérations de sensibilisation à grande échelle par les médias afin d’augmenter le taux de vaccination au niveau national.

Il a aussi instruit à l’effet d’augmenter davantage le taux de vaccination dans les wilayas à forte densité de population, en tant que premières sources d’infection, et de fixer un objectif immédiat de vacciner 2,5 millions de personnes dans la capitale et 50% de la population des wilayas d’Oran, Constantine, Sétif et Ouargla.

Il s’agit aussi de parachever le processus de vaccination des personnels administratifs, au niveau national et local, et de porter la prévention au plus haut niveau, notamment dans les espaces commerciaux clos, considérés comme première source d’infection.

R.M