Conflit armé au Sahara Occidental : L’APLS inflige de lourdes pertes à l’armée d’occupation marocaine

Conflit armé au Sahara Occidental : L’APLS inflige de lourdes pertes à l’armée d’occupation marocaine

Selon des sources recoupées et dignes de foi, nous apprenons que l’armée populaire de libération du Sahara Occidental (APLS), vient de réussir avec brio durant l’après-midi de ce samedi une opération militaire de qualité contre les positions de l’armée d’occupation royale marocaine 5far°.

Les mêmes sources ajoutent que l’attaque s’est déroulée au niveau de la zone d’El Mahbes, plus précisément à El Ouadi. Elle a visé un radar de contrôle à distance. On parle de plusieurs morts et blessés dans les rangs des FAR. L’ironie du sort aura voulu que cette attaque se soit déroulée au niveau de la zone occupée d’El Mahbess, celle qua choisie le Premier ministre marocain, Saâdeddine El Othmani, pour le déroulement des manœuvres militaires conjointes Lion21 avant d’être dément, et publiquement giflé par le commandement du Pentagone en Afrique.

Cette attaque confirme également que si ce conflit armé est considéré de « basse intensité », il n’en demeure pas moins préoccupant aux yeux de la communauté internationale, appelée à saisir en priorité ce dossier, comme l’avait demandé Mohamed Salem Oul Salek, chef de la diplomatie de la RASD (république arabe sahraouie et démocratique) dans un récent entretien accordé à France 24.

Depuis que le Maroc, en effet, a rompu unilatéralement le cessez-le-feu conclu entre Rabat et le front Polisario en 1991, il est devenu urgent et nécessaire que des sanctions soient imposées au Maroc afin de mettre un terme à son inacceptable impunité, et politique basée sur le fait accompli, telle que copiée depuis des lustres sur celle de l’entité sioniste.

Kamel Zaidi