Congrès US : pas d’excuse pour les actes de Donald Trump

Congrès US : pas d’excuse pour les actes de Donald Trump

Du jamais arrivé ! A une semaine de la fin de son mandat sur fond de confusion et d’une démocratie américaine ébranlée par des actes violents, Donald Trump se voit signifier un ‘impeachment’ par le Congrès avec 232 voix pour et 197 contre, accusé qu’il est d’avoir encouragé l’assaut de ses partisans contre le Capitole. Pour rappel, cet évènement gravissime pour les Etats-Unis a fait cinq morts et ‘ébranlé la démocratie’.

La présidente démocrate de la chambre des députés, Nancy Pelosi avait déclaré auparavant que : « il (Trump) doit partir, il est un danger immédiat et évident contre la nation que nous aimons tous ».

D’ailleurs, au moins 10 députés républicains ont voté en faveur du renvoi en procès de Donald Trump, qui parait de plus en plus isolé et l’un d’eux a déclaré : « il n’y a pas d’excuses pour les actes du président Trump ».

Dans un ‘pathétique, inutile et tardif’ appel au calme, le président sortant des Etats-Unis a lancé à ses partisans ‘Pas de violences, Pas de délits, Pas de vandalisme’, à partir de Washington, la capitale fédérale américaine qui se trouve sous tension et sous très haute sécurité pour faire face à toutes les probabilités.

Il a d’ailleurs même utilisé le compte Twitter officiel de la Maison Blanche pour mettre en ligne une vidéo de 5 mn à travers laquelle il exhorte tous ‘ses véritables partisans’ au calme et à la retenue. Pour rappel, tous les comptes sociaux du président des Etats-Unis ont été bloqués, l’empêchant de se servir de son plus grand moyen de communication.

En prévision d’un nouvel assaut ou de tout autre acte de violence, des dizaines de militaires réservistes avaient passé la nuit à l’intérieur de l’imposant bâtiment du Congrès, au moment où les élus s’y rendaient pour le vote historique de l’impeachment à l’encontre de Trump.

En outre, des blocs de bétons ont été déposés pour bloquer les principaux axes de la ville, rapportent plusieurs médias, rendant la ‘ville méconnaissable’ alors que la garde républicaine était ‘omniprésente’ à travers l’ensemble des rues et quartiers de la capitale fédérale.

Quant à Trump, il subit de plein fouet sa gestion catastrophique de la plus grande puissance mondiale et se retrouve de plus en plus seul après la démission de plusieurs membres de son administration et les critiques acerbes dont il fait l’objet.

Enfin, les différents médias internationaux rapportent que le Pentagone ‘a autorisé le déploiement de 20 000 soldats pour la cérémonie d’investiture qui se déroulera le 20 janvier prochain’, prévue sur les marches du Capitole.

Tahar Mansour   

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Stay Connected

22,765FansJ'aime
3,377SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles