Conseil des ministres : l’Etat toujours là pour accompagner les citoyens

Conseil des ministres : l’Etat toujours là pour accompagner les citoyens

Au-delà du renouveau dans la communication présidentielle, au-delà de la présence effective et réelle du président de la république Abdelmadjid Tebboune dans la vie profonde de l’Algérie, au-delà d’une transparence que nous avons crue perdue à jamais, les secteurs à l’ordre du jour du Conseil des Ministre de ce dimanche 12 septembre 2021, prouvent que l’Algérie Nouvelle s’est déjà mise en branle. En effet, par les décisions prises et les recommandations émises, nous remarquons que le citoyen, tous les citoyens algériens, sont les premiers bénéficiaires.

L’allocation-chômage

Les responsables de ces secteurs ont été destinataires d’instructions fermes pour mettre en œuvre les décisions dont celle qui peut être considérée comme décision-phare c’est celle concernant les dispositions d’octroi de l’allocation chômage qui n’était, faut-il le rappeler, qu’un rêve pour ces millions de jeunes qui se retrouvaient du jour au lendemain sans ressources, abandonnés à toutes les tentations, qu’ils soient diplômés ou ayant quitté prématurément les bancs de l’école. Dorénavant, tous les jeunes algériens en âge de travailler et qui ne trouvent pas un emploi peuvent bénéficier d’une allocation chômage, dont le montant sera déterminé dans un proche avenir par les secteurs concernés. N’était-ce que pour cela, les prémices de l’Algérie Nouvelle sont déjà là, une Algérie qui prend soin de ses citoyens, avec les moyens qu’elle a, mais les jeunes ne seront plus abandonnés. C’est aussi l’occasion pour eux de retrousser les manches et de porter haut et fort ce pays qui les soutient dans leur mauvaise passe et qui attend d’eux d’être à la hauteur pour aider ceux qui viendront après eux.

La rentrée scolaire

Pour cela aussi, les instructions données par le président de la république vont toutes dans le sens d’une meilleure prise en charge des enfants scolarisés à commencer par le problème du transport scolaire qui constitue un handicap sérieux pour une scolarisation normale de milliers d’élèves des trois paliers habitant dans les zones isolées. En confiant au ministère de l’intérieur le contrôle et le suivi des conditions de transport des élèves scolarisés, il est attendu une meilleure prise en charge et une assurance supplémentaire pour nos potaches. La prise en charge des enfants aux besoins spécifiques, notamment pour les non-voyants et les malentendants en accélérant la mise en place d’une école supérieure pour la formation des enseignants spécialisés ainsi que la valorisation de la création de livres en braille (une première en Algérie), fait aussi partie de la volonté des hautes autorités de l’Etat pour prendre en charge toutes les catégories d’élèves en âge d’être scolarisés. Enfin, la vaccination de l’ensemble des personnels de l’éducation nationale avant la rentrée scolaire constitue une autre garantie pour éviter la propagation du covid19 en milieu scolaire.

Jeunesse et sports

C’est à l’aune de la composante humaine de la société algérienne que les grandes décisions pour asseoir les bases de l’Algérie Nouvelle sont prises, des décisions qui visent essentiellement la grande majorité des citoyens algériens constituée justement de jeunes. C’est en leur accordant tout l’intérêt demandé qu’ils pourront continuer la marche initiée présentement par ceux qui se sont juré de sauver l’Algérie. Prendre toutes les mesures nécessaires pour accompagner les athlètes, même en établissant des contrats internationaux, accorder tout l’intérêt aux sports scolaires et universitaires, réorganiser le lycée sportif et ouvrir des annexes régionales à Constantine, Oran et Ouargla témoignent de tout l’intérêt porté à la jeunesse. D’autres mesures incitatives ont déjà été prises, sous la houlette directe du président de la république qui a tenu à s’assurer lui-même de la mise en œuvre des mesures prises.

Mesures d’urgence pour la relance du tourisme

L’Algérie a toujours été un pays touristique par excellence, avec des atouts majeurs et diversifiés pouvant satisfaire tous les gouts et toutes les bourses, mais la mauvaise gestion qui a prévalu jusqu’à maintenant ont fait perdre des sommes astronomiques en devises à notre pays. Conscient de cet atout touristique majeur, le président Abdelmadjid Tebboune n’a eu de cesse, depuis son élection, de mettre les jalons nécessaires à une relance de ce secteur qui pourra concurrencer le secteur des hydrocarbures s’il était pris en charge de manière efficiente. Les recommandations qui ont été faites aux responsables du secteur auront un impact certain sur la relance du secteur, ce qui raffermira davantage le pouvoir d’achat des citoyens, aussi bien ceux qui en ont fait leur gagne-pain que l’ensemble des citoyens qui pourront profiter de ces atouts touristiques dans leur pays, à des prix compétitifs.

Secteur de la santé

Enfin, et pour continuer la prise en charge remarquable pour la lutte contre le covid19 et réussir la campagne de vaccination nationale, il a été recommandé d’exploiter le stock national de vaccins importés, en tenant compte de l’évolution de la cadence de production locale, pour éviter des achats supplémentaires non nécessaires.

Tahar Mansour