Contribution/ Les flibustiers de l’histoire !

Contribution/ Les flibustiers de l’histoire !

Le temps des girouettes sans vent n’est pas fini. Tous les trublions, aventuriers, bouffons et plumitifs de bas étage, notamment cette caste de flibustiers de l’histoire, bonimenteurs de la colonisation heureuse et civilisatrice, s’étaient découverts, subitement, à la suite des manifestations pacifiques du 22 février 2019, une âme populaire, une proximité avec le peuple et chacun y va de son laïus, speech, ou sermon, louant hypocritement, bien entendu, les manifestations pacifiques qui avaient eu chaque vendredi dans tout le pays, allant jusqu’à faire travestir la réalité pour se présenter comme les meneurs, les initiateurs, les encadreurs ou les mentors de ce mouvement.

Pourtant, il n’y a qu’à faire une rétrospective rapide des propos et des agissements de ces laudateurs tartuffes et de mauvaise foi, avides de prébendes, de concussion et du travestissement de l’histoire, notamment en distillant sans répit sur une prétendue cohabitation heureuse des communautés durant la colonisation, étant les plus fervents encenseurs de l’enfer de l’exploitation, pour découvrir leurs vrais visages et leurs réels parcours.

Si les uns dénonçaient la prétendue asthénie et apathie du peuple, sa supposée indifférence à la chose politique, certains énergumènes, comme ce plumitif servile de ses parrains, n’a cessé d’insulter les algériens, d’être incapables à gérer les terres agricoles (préconisant de les rendre aux colons), d’avoir choisi la semoule à la place de la démocratie, de vivre dans la misère sexuelle, de se muer même en pervers sexuels lors de la migration outre-Méditerranée, d’être inaptes à la démocratie, au progrès, à la modernité, ou à la pseudo vie occidentale, d’être solidaires des palestiniens par affinité ethnique ou religieuse. N’avait-il pas préconisé à ses parrains d’outre-mer de mettre en place un stage préalable d’adaptation à la vie occidentale pour les migrants, et donc pour ses concitoyens.

La grossière théorie des deux mondes, en somme. Les autres répétaient, à longueur d’année, qu’il s’agit d’une « populace » immature, complice même, de « ghachis » plus préoccupés de leurs ventres, sous tous les sens, et de leurs clubs sportifs, que de la situation politique et sociale du pays et des défis qu’il affronte.

Une foule violente, sans conscience politique, marquée par les querelles de clocher, régionaliste, tribale, sectaire, ignare, et la liste des offenses est illimitée…selon les propos ignobles, abjects et infâmes de ces funambules incendiaires, de véritables tartuffes politiques.

Après leur avoir donné une gifle monumentale, et contredit de façon magistrale leurs assertions haineuses et incultes, le mouvement populaire n’était pas dupe, loin de là, il les a identifié au moindre geste, à la moindre déclaration, au moindre acte, et n’avait pas hésité pas à les remettre en place et à les rejeter totalement et dans le détail, il n’y a qu’à voir et lire sur les réseaux sociaux, pour constater que ces énergumènes sont repoussés, rejetés, écartés, vomis, leur déniant  toute possibilité de parler au nom du peuple, de faire semblant de l’expliquer ou de le comprendre.

Out, out, out, au même titre qu’une grande partie de cette opposition irresponsable et compromise, et donc complètement décrédibilisée. Se taire et faire amende honorable à ce peuple pacifique et serein qui a accompli, en dépit des contradicteurs sans scrupules, des avancées politiques indéniables, malgré les difficultés et l’adversité.

De notre correspondante de Paris, Yamina Houmad

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Stay Connected

22,765FansJ'aime
3,373SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles