Contribution/ Algérie-Égypte : Deux pays pivots

Contribution/ Algérie-Égypte : Deux pays pivots

(*) Par Mustapha Cherif

Des liens historiques forts lient les deux pays frères, l’Algérie et l’Égypte. Au XXe siècle la lutte anticoloniale et la recherche d’une dynamique des pays du tiers monde pour un ordre international juste et le non alignement furent marquées par une solidarité active.

L’Algérie, depuis l’indépendance chèrement acquise, à chaque fois a joué un rôle décisif dans la défense de l’Égypte et la victoire notamment lors de la guerre d’Octobre 1973 au Sinaï. Ce sont les liens du sang. Tout comme l’Égypte avait fait preuve de soutien politique important durant la lutte de libération nationale.

Lors de la tragédie nationale et la lutte anti-terroriste des années quatre-vingt-dix, l’Égypte et la Ligue des états Arabes, ont toujours exprimé leur solidarité et contribué à empêcher l’isolement de notre pays.

Les convergences de vue et la pérennité des positions sont réelles, plus importantes que les éventuelles divergences, ou conjonctures. L’Algérie et l’Égypte disposent chacune d’institutions efficientes, d’une solide expérience et d’une diplomatie performante pour relever les défis qui sont aujourd’hui nombreux et complexes.

Plus encore, avec l’Algérie nouvelle, il s’agit de poursuivre l’approfondissement d’un partenariat stratégique à même de répondre aux aspirations des deux peuples frères et renforcer le rôle constructif des deux pays sur la scène régionale et internationale. Les deux pays tiennent à la synergie et au renforcement des relations bilatérales.

L’Algérie est attachée à l’action arabe commune, à la méthodologie de la concertation et à la sagesse de l’unité pour dépasser toutes les divisions et les problèmes qui assaillent le monde arabe, du dedans et du dehors.

Elle est constante et fidèle aux principes, comme la non-ingérence dans les affaires intérieures, le règlement pacifique des différends et conflits et la réciprocité, afin de préserver la souveraineté et la stabilité, fruits du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes.

Le respect et l’estime mutuel entre les deux pays pivots arabes et africains est une chance pour le monde arabe et l’Afrique et une réalité encourageante qui facilite la culture de la paix et de la dignité dans le monde et la région.

Les deux pays ne peuvent que travailler en étroite collaboration au sein des forums internationaux et régionaux.

La coordination est déterminante pour engager un processus d’endiguement et de règlement pacifique des crises multiples, notamment sécuritaires en Afrique.

Les récentes décisions communes pour notamment renforcer la coordination entre les délégations des deux pays au sein de l’Union africaine (UA) et soutenir les solutions pacifiques aux crises est un jalon décisif.

L’Algérie s’est toujours efforcé d’être une partie de la solution dans les dossiers majeurs qui intéressent les mondes arabes et africains.

L’Algérie, attachée aux justes causes, met l’accent sur l’intérêt commun et le renforcement des positions communes et de la coopération dans tous les domaines. Les efforts inlassables de l’Algérie pour rendre effective la paix dans la région sont appréciés.

L’Algérie et l’Égypte partagent les mêmes préoccupations sur nombre de dossiers. Renforcer l’unité des pays arabes et leur action commune en faveur de la cause sacrée de la Palestine est, en particulier, une priorité.

Les défis étant communs, les solutions aux problèmes sont communes. Les peuples arabes et africains ne peuvent que garder l’espoir lorsque le renouveau de l’action commune se fonde sur le rappel des principes et des mécanismes clairs de mise en œuvre, comme le montrent l’Algérie et l’Égypte, au double plan bilatéral et multilatéral.

Ce partenariat est naturel, précieux et concret, comme le traduisent les étapes opérationnelles mises en place par les directions des deux pays, en fidélité à l’histoire qui les lie, pour maitriser le présent et bâtir l’avenir.

(*)  Pr Mustapha Cherif

Ancien ambassadeur en Égypte et délégué permanent

Penseur, philosophe, écrivain et chercheur en sciences humaines et sociales, pédagogue, expert du dialogue des cultures et des religions de renommée internationale.

Mustapha Cherif est régulièrement cité comme étant l’une des personnalités les plus influentes du monde musulman

En mars 2013, il a reçu le prix de la culture de la paix et le pape François l’a reçu au Vatican dans le cadre du dialogue interconfessionnel.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Stay Connected

22,765FansJ'aime
3,313SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles