Contribution – Allende a toujours défendu les peuples sahraoui et palestinien

Contribution

Allende a toujours défendu les peuples sahraoui et palestinien

Par Esteban Silva, analyste politique chilien

Cela fait 51 ans, le 4 septembre 1970,  Salvador Allende a été élu président du Chili. Il était à la tête de la coalition de l’unité populaire, laquelle rassemblait toute la gauche chilienne, avec à sa tête les ouvriers et tous les travailleurs de ce pays ces forces progressistes étaient engagées en faveur d’une profonde transformation du Chili. Cette victoire massive et populaire a ouvert la voie au socialisme et à la démocratie. U pouvoir authentiquement populaire a régné dans ce pays pendant trois ans. Pendant ce temps, le président Salvador Allende a pris la tête d’un processus historique de transformation de la société chilienne. Lui-même insistait souvent pour dire que ce processus consistait à donner sa seconde indépendance au Chili. Il s’agissait essentiellement de nationaliser les ressources stratégiques de ce pays, comme le cuivre, ainsi que la banque nationale. Un développement social et économique sans précédent en avait résulté. Mené avec e concours actif des travailleurs, il avait été profitable tout la population chilienne. Allende a été le premier président socialiste-marxiste élu de façon démocratique et transparente au Chili, et en Amérique Latine aussi, mais aussi partout dans le monde. A ce titre, il est possible de dire qu’il a été un précurseur des changements profonds advenus récemment en Amérique du Sud avec l’arrivée au pouvoir de nombreux présidents socialistes, comme Hugo Chavez au Venezuela, Evo Morales en Bolivie, Raphael Correa en Equateur, Lula au Da Silva Brésil… Allende est assurément un homme qui marqué très profondément le Chili et le peuple chilien dans son combat pour arracher sa véritable indépendance. Il également beaucoup fait pour la souveraineté politique, économique et sociale de tous les peuples de la planète. Allende a été un visionnaire et un avant-gardiste. C’est grâce à lui que le Chili a intégré l’organisation des pays non-alignés, dont fait également partie l’Algérie. Il a également été un fervent défenseur des peuples qui se battent pour leur indépendance, leur émancipation et leur auto-détermination. Il en a été ainsi pour les peuples sahraoui et palestinien. Il a également beaucoup fait en faveur de la coopération sud-sud. Il a également été très proche de des combats et des causes défendues par l’Algérie durant cette époque. Il a même visité l’Algérie en décembre 1972, et entretenait des liens très étroits avec le président algérien Houari Boumediene. Ces deux leaders charismatiques, que l’histoire n’oubliera jamais, avaient beaucoup œuvré de concert en faveur de la souveraineté  économique, politique et culturelle de tous les peuples de la planète en général, et du tiers-monde en particulier. Allende a également été un précurseur de cette nouvelle gauche qui fait florès actuellement. C’est à ce titre que son combat et sa mémoire sont aujourd’hui tout à fait actuels. C’est particulièrement vrai pour le peuple chilien, qui œuvre à forger sa nouvelle constitution, en toute transparence et démocratie, et se sortir du modèle néolibéral, qui déjà a fait tant de mal au pays. Allende est toujours vivant dans nos mémoires. Son parcours et son message sont plus que jamais d’actualité pour les nouvelles générations, du Chili, de l’Amérique Larine et de la planète entière.

E.S.