Contribution/ Bonne conscience à peu de frais…

Contribution/ Bonne conscience à peu de frais…

Par (*) Allaoua Bendif

Chirine Abou Aklé, Allah yarmha a été abattue de sang froid : la crapule sans nom qui l’a parfaitement identifiée dans son viseur, en tant femme désarmée, ne représentant aucune espèce de risque, non belligérante, qui l’a reconnue comme étant Chirine Abou Aklé, journaliste palestinienne d’Al Jazeera, femme de Paix et de dialogue…

avant d’appuyer sur la gâchette de son arme de mort, avec une lâcheté  que seuls les déchets humains peuvent assumer et libérer la balle qui lui explosera le crâne et mettra un terme à sa vie.

A ce déchet de l’humanité, à ce monstre de lâcheté, à cet assassin archi pourri, à cette larve de malheur, je dis que Chirine ne mourra pas: elle a reçu l’Amour de toute l’humanité ! Musulmans, Chrétiens et même certains Juifs que seule la terreur sioniste empêche de s’exprimer pleinement, l’ont pleurée, saluée, bénie. Elle restera à jamais dans l’histoire et dans nos coeurs.

Mais toi, espèce de salaud, qu’es-tu? Tu n’es qu’un lâche, un poltron, un assassin…tu sera obligé de cacher ton identité pour le restant de tes misérable jours.

As-tu une épouse, une femme, comme Chirine?

As-tu des enfants?

As-tu des parents?

Auras-tu le courage de leur dire que, caché dans ton véhicule blindé, tu as froidement assassiné Chirine en lui explosant son crâne ?

Alors beaucoup de pays occidentaux et d’ONG stratégiques demandent qu’il y ait une enquête sur l’assassinat avec une hypocrisie elle aussi sans nom: un proverbe arabe dit: « certaines excuses sont plus laides que le mal commis » (رب عذر أقبح من ذنب).

Quelle enquête ?

N’est-ce pas suffisamment clair?

Les responsables de cette armée puissamment équipée et constamment soutenue par tous les Etats occidentaux déclarent qu’ils protégeront toujours leur soldatesque méthodiquement formée au racisme, à la haine, au mépris  et au supprématisme Juif sioniste  anti palestiniens.

Des députés sionistes hommes et femmes ont justifie cet assassinat et encouragent à sa répétition!

Quelques jours après cet odieux et lâche assassinat, pendant que les responsables sionistes civils et militaires, pervertis par un suprématisme Juif sioniste d’un archaïsme aussi hideux qu’atavique, exposaient au monde leurs errements raciocinaires imbéciles, leurs troupes chargeaient avec la même lâcheté, le même mépris de l’humanité partagée dans l’affliction sincère, au delà des différences et dans l’union des cœurs, dans la déférence due aux morts, dans le Deuil cet Amour ultime et définitif témoigné à ceux qui ne seront plus là.

Y-a-t-il plus insensé?

Est-il possible d’être aussi bas, aussi vil dans l’échelle abyssale de la désuhumanisation?

Qu’auraient dit ces pays occidentaux clients du marché aux puces de la conscience dépravée, si un pays, un peuple arabe avait fait subir cela à un cortège funèbre Juif?

Pendant combien de siècles, l’Etat sioniste aurait exploité ce filon victimaire pour justifier sa cruauté expansionniste sans limites, ses spoliations, ses crimes d’Etat ouvertement assumes, ses emprisonnements de masse sans jugement de femmes, d’enfants, de vieillards?

Cette odieuse agression contre le cercueil de Chirine, contre ceux qui le portaient, contre tous ceux que l’inqualifiable exécution de Chirine Abou Aklé nécessité-t-elle une autre enquête..?

Quand le Juste désigne le Mal, les complices du Mal se concentrent sur le doigt!!!…pour éviter de regarder le Mal!

Le Mal, c’est le Crime Majeur contre les Palestiniens, c’est leur transfèrement de masse, par la terreur d’Etat, vers l’Exil. C’est la spoliation de leurs terres et sa redistribution à des gens ramenées par Charters de tous les coins du monde, formés systématiquement au suprématisme sioniste, à la haine du palestinien et armes pour l’abattre à la moindre occasion.

Le Mal, c’est et ca restera Deyr Yassine, Kofr Kassem,  Lydda, Al-Dawayima,Abou Shousha, Sabra et Chatila et tantsd’autresfait génocidaires.

Le Mal ça restera 60 villages palestiniens détruits, rayés de la carte et verseau projet criminel d’ heretz Israël, sans limites.

Le Mal,  c’est 5 millions de palestiniens massacrés et jetés à l’errance de l’Exil par des criminels devenus responsables de l’Etat sioniste soi disant seule véritable démocratie au Moyen Orient, comme des héros par des soi disant patries des Droits de l’Homme alors que les Palestiniens qui se batte t, avec l’énergie du désespoir, avec des moyens dérisoires contre tout ce Mal sont classés comme terroristes par ces pays occidentaux qui osent prétendre, sans rire et sans que la moindre honte ne viennent les dissuader d’une si odieuse fourberie, à l’objectivité dans ce Mal absolu.

Ira-t-on plus bas dans la perfidie…

Sans aucun doute.

La dépravation absolue, la veulerie et la fourberie sans fond, ce sont les roitelets arabes et les quelques chefs d’Etat, mal élus, mal réélus, suceurs du sang et oppresseurs de leurs peuples, qui normalisent la relation de leur pays avec cet État raciste et ses responsables assassins et criminels et y soumettent leurs peuples, pour sauver leurs hyper privilèges insensés de brutes animalisées par l’addiction au pouvoir absolu.

L’arme de la critique ne remplacera jamais la critique des Armes.

C’est valable pour l’Ukraine et les Ukrainiens non?

Pourquoi ne le serait-ce pas pour la Palestine?

Et les Palestiniens?

Pourquoi?

(*)   Allaoua Bendif

  Fils de Chahid

  Docteur en psychologie Clinique

 Enseignant universitaire à la retraite.

 Auteur de : « Violences Algériennes», Koukou Editions. Octobre 2019

Related Articles

Stay Connected

22,765FansJ'aime
3,377SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles