Contribution « Je lance un appel pressant à la société civile espagnole ! »

Contribution

« Je lance un appel pressant à la société civile espagnole ! »

Militant des droits de l’homme et des peuples, membre actif du mouvement populaire internationale de solidarité avec le peuple sahraoui, ex-président du comité national algérien de solidarité avec le peuple sahraoui, attaché aux valeurs nobles de l’humanité ,j’ai choisi cette forme citoyenne militante de lettre ouverte pour exprimer mon indignation et ma colère et mon étonnement suite aux dernières déclarations des plus hautes autorités Espagnoles concernant le territoire du Sahara Occidental qui fait partie des listes non autonomes etabli par les Nations Unies depuis 1963 et que l’AG des Nations Unies a adopté ses premières résolutions depuis 1965 en appelant à la décolonisation des territoires au moyen du référendum.

L’Espagne officielle qui rappelons le a une responsabilité politique, juridique et éthique dans la tragédie dont souffre encore le peuple sahraoui doit impérativement révisé cette nouvelle position immorale inattendue poignardant le peuple sahraoui dans le dos et violant ouvertement d’une façon flagrante le droit international .,Afin de continuer à jouer le rôle en tant que ancienne puissance administrante et de contribuer d’une manière honnête et tangible au confit du Sahara Occidental comme question de décolonisation reconnu et qualifié comme telle par la communauté internationale,

L’Espagne officielle, son gouvernement doivent reconsidérer leur nouvelle position d’alignement direct sur les thèses expansionnistes coloniales du Maroc.

Les projets de solution marocains sont nuls et sans valeurs juridiques légales. La pseudo solution et soi disant proposition d’autonomie dans le cadre de la souveraineté marocaine constitué une grande fuite en avant qui accentue la tension dans les territoires et dans la région et ferme les voies d’un règlement pacifique, juste et définitif du conflit

Cette dernière position développée et affichée par le gouvernement espagnol ne font qu’encourager le Maroc à poursuivre sa rébellion contre le droit international et à intensifier les violations des droits humains dans les zones et territoires occupés du Sahara Occidental et continuer à piller les richesses et ressources naturelles en toute impunité.

C’est une attitude négative qui encourage la  politique d’intransigeance, de confrontation et d’obstruction de la monarchie coloniale marocaine qui se complaît dans le statut quo colonial et qui s’emploie à le maintenir et le perpétuer. .

L’Espagne en tant que partenaire de la région du Maghreb gagnerait en crédibilité si elle utilise son influence politique et  diplomatique pour obtenir du Maroc une coopération avec l’ONU à même de concrétiser le référendum d’autodétermination par lequel elle s’était engagé en vertu de l’appui unanime du conseil de sécurité ONU, des accords d Houston, du plan de règlement et de la résolution 1514 de décembre 1960 consacrant le droit des peuples à disposer d’eux mêmes et déterminant la voie consensuelle historique usité à savoir un référendum d’autodétermination libre régulier démocratique et sans contrainte.

Je lance un appel pressant à :

-la société civile espagnole dans toutes ses composantes et tendances que je salue et respecte pour leur soutien et solidarité agissante avec la juste lutte et combat du peuple sahraoui, cette société civile espagnole, ces forces démocratiques i avec lesquels  je continue avec la dimension citoyenne algérienne à militer et me battre  au quotidien avec fidélité pour soutenir totalement et fermement le peuple du Sahara Occidental jusqu’à ce qu’il puisse décider en toute liberté et exprimer la souveraineté de sa décision finale et afin que prévale le règlement dictée par la légalité internationale consacrant le droit à l’autodétermination du peuple du Sahara Occidental comme paramètre fondamental et incontournable pour une solution à ce problème qui a la triste singularité d être le dernier de son genre sur le continent Africain.

Je leur demande aussi en ma qualité de membre comme eux du comité international de solidarité d’agir urgemment afin d’amener  la voie officielle de l’Espagne a la raison et pour que le gouvernement espagnol révise sa conscience suit la voie de la sagesse, du droit international, du consensus international qui rappelons le encore une fois ne voit de solution à la question du Sahara occidental que dans l’exercice par le peuple de ce territoire de son droit inaliénable à l’l’autodétermination

MAHREZ LAMARI MILITANT DES DROITS DE L’HOMME ET DES PEUPLES EX PRÉSIDENT DU COMITÉ NATIONAL ALGÉRIEN DE SOLIDARITÉ AVEC LE PEUPLE SAHRAOUI

Related Articles

Stay Connected

22,765FansJ'aime
3,373SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles