Contribution/ La leçon de la défaite de l’Algérie en coupe d’Afrique, au Cameroun

Contribution/ La leçon de la défaite de l’Algérie en coupe d’Afrique, au Cameroun

(*) Par Hassen Kacimi

Au Cameroun notre équipe nationale était méconnaissable et elle a joué en deçà de sa réputation et de son niveau réel.

Cela nous préoccupe énormément et tout le monde se pose la question, à la veille des matchs éliminatoires de la coupe du monde, au sujet de cette élimination que personne n’a vu arriver.

Il va falloir faire très vite, pour établir le diagnostic de cette élimination, précoce et inattendue.

Les premières observations que nous pouvons formuler, est que cette coupe d’Afrique a été fortement instrumentalisée, au sein de la CAF, du bureau exécutif et de la commission d’arbitrage, où on a enregistré des interférences outrageuses, pour faire barrage à notre équipe nationale.

La deuxième observation, c’est l’affectation à l’équipe algérienne, d’un stade qui n’est pas éligible à une compétition internationale, ainsi que la programmation de notre équipe, à des horaires, où c’est la canicule, et où il est très difficile de jouer.

Ce que nous venons d’énumérer sont des contraintes réelles, mais qui ne justifient pas, à elles seules, notre défaite.

Il faut absolument creuser ailleurs, pour chercher les autres causes de cette faillite.

Djamel Belmadi est un grand entraîneur qui nous a donné tant de joies, pendant 35 matchs, que nous avons tous gagnés, et ce n’est pas parce que nous venons d’être éliminés, à la coupe d’Afrique, qu’on va jeter l’eau du bain et le bébé.

Il nous reste la coupe du monde, et l’Algérie doit prouver que notre défaite en coupe d’Afrique, a été organisée et préméditée, par des forces occultes qui continuent, par d’autres moyens, à faire la guerre subversive à l’Algérie.

L’Histoire nous dira ce qui s’est passé au Cameroun, dans les alcôves de la trahison, au sein des institutions de la CAF, dont la moralité est sérieusement éclaboussée, par tous ces scandales à répétition.

Les premiers enseignements à tirer, portent sur la nécessité d’investir les instituions de la CAF, notamment les autres institutions régionales et continentales, et de se faire représenter fortement, pour éviter à l’avenir de nous faire avaler des couleuvres plus grosses.

Le deuxième enseignement doit porter sur la correction urgente des dysfonctionnements enregistrés, lors des trois matchs, dans les domaines de la défense, du milieu et de l’attaque, qui ont présenté des insuffisances remarquables, particulièrement dans la condition physique, où les joueurs semblaient très fatigués, et n’arrivaient pas à revenir en défense, rapidement , laissant de grands couloirs vides, à chaque contre attaque de l’adversaire.

Au Cameroun, l’Algérie était l’équipe à abattre, et malheureusement nous n’avons pas reconnu notre équipe, qui a privilégié des balles hautes, des balles perdues, ou données à l’adversaire, au lieu de jouer notre jeu technique, avec de petites passes, pour contourner les rideaux défensifs des équipes adverses.

Le milieu et la défense de notre équipe, n’étaient pas compacts, et on avait de grands couloirs au niveau de ces deux compartiments, qui ont fortement fragilisé notre équipe.

Ce sont là quelques observations techniques, préliminaires, d’un profane, qui a suivi ces trois matchs, avec beaucoup de regrets, et qui ne prétend pas donner des leçons techniques, à ce sujet.

Nous soutenons Belmadi fortement, lui, qui a probablement des révélations à nous faire, au sujet de notre élimination au Cameroun.

Notre défaite au Cameroun n’est pas une humiliation, parce que dans le sport on ne gagne pas tout le temps.

Nous allons nous relever avec force, et les larmes de nos joueurs sont une preuve de leur patriotisme et de leur amour du pays et de la nation Algérienne.

Hassen Kacimi

 

 

 

Biographie

– Ancien directeur au ministère de l’intérieur , ayant présidé pendant 5 ans , le comité interministériel chargé de l’étude et du suivi des problématiques migratoires.

– Gestion des crises, au sein du centre opérationnel du ministère de l’intérieur , que j’ai dirigé pendant cinq ans .

– Expert international des flux migratoires, reconnu par des organisations onusiennes.

– Expert du Sahel et de la gestion des crises.

– Représentation de l’Algérie, à l’étranger , en tant qu’expert.

– Plusieurs communications, à l’université de sciences politiques et l’école des sciences politiques.

– Plusieurs communications à  l’école de guerre de Tamenfoust

– Distinction de l’institut fédéral allemand des hautes études de sécurité

 

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Stay Connected

22,765FansJ'aime
3,313SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles