Contribution : Lettre ouverte au peuple sahraoui

Contribution : Lettre ouverte au peuple sahraoui

Le peuple sahraoui commémore aujourd’hui 20 mai,  le 48eme anniversaire du déclenchement de sa lutte armée sous l’égide du front Polisario son représentant unique et légitime pour l’exercice de son droit à l’autodétermination et pour arracher son indépendance totale contre les forces d’occupation d’abord espagnoles et ensuite contre les forces d’occupation coloniales marocaines qui avaient envahi les territoires du Sahara occidental en 1975.

Uni autour de son avant garde le front Polisario et préparé pour des sacrifices à la hauteur de la liberté et de l indépendance recherché, le peuple sahraoui et particulièrement sa jeunesse en toute conscience défend plus que jamais ses droits légitimes en adaptant les moyens de son combat avec attachement au droit, a la légalité, la volonté indomptable, la lutte, la résistance, les sacrifices ultime, la conscience et l’homogénéité.

La dimension citoyenne populaire algérienne saisit cette occasion pour saluer la dignité et l’endurance du peuple sahraoui qui a forcé le respect de tous ceux qui ont su apprécier la justesse de sa résistance et reconnaître ses sacrifices dans l épreuve qui lui est imposée.

L’Algérie fidèle à son Histoire, à ses principes et à ses idéaux et qui a pris fait et cause pour la légitimité des mouvements de libération en l’accompagnant sur le long chemin de leur combat libérateur, continue d’apporter aujourd’hui son soutien au dernier peuple africain à vivre sous l’occupation et ce en vue de lui permettre de s’exprimer souverainement sur son destin.

Aucune forme de pression ne pourrait influer sur la détermination de l’Algérie à soutenir le droit à l’autodétermination du peuple sahraoui et son représentant unique et légitime le Front Polisario, jusqu’à l’organisation d’un référendum libre, régulier et sans contraintes et l’indépendance totale de la RASD  état membre fondateur de l’Union Africaine.

La position de principe de l’Algérie est claire, constante, sans ambiguïté et cohérente, elle est inspiré de l’attachement de notre chère patrie aux valeurs et aux enseignements tirés de la lutte du peuple Algérien pour son indépendance et basée sur la défense du principe de l’autodétermination et au respect de la charte et doctrines des nations unies en matière de décolonisation.

Par cette position digne et responsable, l’Algérie oppose aux idées et pratiques coloniales en Afrique et au Sahara occidental, une leçon de respect des principes de morales et de conduite sage des relations internationales.

En ce 20 mai, il faut reconnaître que le peuple sahraoui a trop souffert, il est en droit d’attendre de la communauté internationale un soutien plus ferme et une action plus résolue en vue de l’exercice de son droit à l’autodétermination.

Le conseil de sécurité ONU doit agir et faire de cet objectif une priorité de son action.

Mahrez Lamari militant des droits de l’homme et des peuples ex-président du comité national algérien de solidarité avec le peuple sahraoui