Coronavirus : la Gendarmerie nationale interrompt une fête de mariage à Jijel

Coronavirus : la Gendarmerie nationale interrompt une fête de mariage à Jijel

Alors que l’Algérie fait face à une troisième vague, à la fois puissante et meurtrière, de l’épidémie de coronavirus, certains citoyens font preuve d’une inconscience qui heurte la bienséance.

C’était le cas, hier vendredi, à Ouled Rabah, une commune de la wilaya de Jijel, où une fête de mariage a été célébrée. Les organisateurs ainsi que les invités ont fait fi de l’interdiction des rassemblements, notamment familiaux, en ces temps très durs.

Bien qu’il ait été mis en garde par la Gendarmerie nationale, l’organisateur de ce mariage n’a pas changé d’avis. Des supposées vidéos de la cérémonie ont, à ce titre, été largement publiées sur les réseaux sociaux. Beaucoup d’internautes ont exprimé leur colère appelant les autorités à agir avec fermeté.

Leur appel a, visiblement, été écouté. Selon un communiqué de la wilaya de Jijel, la Gendarmerie nationale est intervenue au milieu de la nuit pour interrompre le mariage. « Cela a été fait d’une manière pacifique », note la même source.

Les personnes ayant organisé ce mariage sont accusées d’exposition au danger de la vie d’autrui, d’infraction à la mesure de confinement sanitaire et de célébration d’une fête de mariage malgré l’interdiction en vigueur.

Ce samedi, un individu a été convoqué à la brigade de la gendarmerie. De son côté, le wali de Jijel a instruit le président de l’APC d’Ouled Rabah de porter plainte, auprès des institutions judiciaires compétentes, contre l’organisateur du mariage et le chanteur qui a animé la soirée.

Skander Boutaiba