Covid en Algérie : Vers le retour de l’amende de 10.000 Da

Covid en Algérie : Vers le retour de l’amende de 10.000 Da

La situation pandémique due au coronavirus en Algérie est préoccupante. Avec un bilan quotidien des cas confirmés qui frôle les 500 individus contaminé, le durcissement des mesures de prévention se précise.

Après l’éventualité d’interdire l’accès aux lieux publics aux non vaccinés, les autorités songent à réinstaurer notamment, « l’obligation du port du masque ». Faute de quoi,  le contrevenant devrait mettre la main dans la poche.

Des instructions auraient données en effet selon le site Algérie 360, « aux forces de l’ordre pour l’application de manière stricte de le loi en infligeant les amendes de 10.000 à 20.000 aux contrevenants, à savoir les non-porteurs de masque de protection ».  Ainsi, le port du masques serait « obligatoire » y compris dans son véhicule ».

Les commerçants ne sont pas en reste.  Ils risquent des  sanctions administratives allant jusqu’à la fermeture définitive », outre des poursuites judiciaires.

Dans ce contexte, faudrait-il le rappeler,  l’article 13 bis de décret exécutif n 20-127 de 20 mai 2020 insiste sur « l’obligation du port de la bavette par toutes les personnes et en toutes circonstances, sur le voie et les lieux publics, sur les lieux de travail, ainsi que dans tous les espaces ouverts ou fermés recevant le public ».

Dj. Am