Dans un message subtil transcrit dans la carte de l’Afrique : la Turquie ne reconnaît pas l’annexion du Sahara occidental au Maroc

Dans un message subtil transcrit dans la carte de l’Afrique : la Turquie ne reconnaît pas l’annexion du Sahara occidental au Maroc

C’est en toute subtilité diplomatique que la Turquie dénie au Maroc l’annexion du Sahara occidental à son territoire de souveraineté.

Le message, au sous-entendu politique, est transcrit dans la carte de l’Afrique, qui illustre une fiche représentant les échanges économique de la Turquie avec le continent noir, en perspective de la visite de quatre jours  à partir de ce 17 octobre du chef de l’Etat Recepp Tayep Erdogan au Nigeria, Angola et Togo. Sur la carte géographique, qui retrace les frontières de chaque pays, le territoire occupé du Sahara occidental est séparé clairement de celui du Maroc.

Curieusement, cette partie de l’Afrique est laissée sans mention du pays auquel elle appartient de plein droit-le Sahara occidental-, comme si le président turc entretenait le doute sur sa position vis-à-vis de la question sahraouie.

A vrai dire, ça ne pourrait être qu’un artifice pour déjuger le Maroc sur sa suprématie imposée au peuple sahraoui, sans compromettre pour autant les relations bilatérales entre les deux pays.

D’autant plus que la Turquie n’a jamais épousé les thèses du Royaume chérifien sur la question. Elle privilégie plutôt un règlement du conflit sous l’égide des Nations unies.

«La Turquie soutient les efforts déployés pour parvenir à une solution politique juste et durable de la question du Sahara occidental dans le cadre des résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies » avait déclaré le porte-parole du ministère turc des Affaires étrangères, Hami Aksoy, il y a quelques mois.

Soulef Biskri