Deniers publics dilapidés : « Nous ne renoncerons pas à un seul dinar » assure le Premier ministre

Deniers publics dilapidés : « Nous ne renoncerons pas à un seul dinar » assure le Premier ministre

Aimene Benabderrahmane, Premier ministre, ministre des Finances, a assuré ce jeudi, devant les députés que l’Etat œuvrera à restituer l’intégralité de l’argent public dilapidé ou détourné par des opérations frauduleuses.

« Nous sommes déterminés à lutter contre la corruption et à restituer les biens du peuple. Nous ne renoncerons pas au moindre dinar dilapidé »a-t-il asséné.

Il a affirmé que les biens confisqués, d’anciens hauts cadres dans la hiérarchie institutionnelle et des hommes d’affaires, condamnés définitivement par la justice, seront versés dans un compte spécial de l’Etat.

Il a informé, dans le sillage, que des rapprochements sont en cours avec des pays, vers lesquels des fonds ont été transférés illicitement.

L’objectif étant  de les  rapatrier dans le cadre du droit international et des conventions bilatérales. Des sociétés étrangères (personnes morales), soupçonnées d’avoir payé des pots de vins pour obtenir des marchés, seront également poursuivies.

L’Algérie recourra au mécanisme de règlement à l’amiable, qui a montré son efficacité, selon le Premier ministre, pour réparer le préjudice financiers causé au Trésor public.

Soulef Biskri