Des éléments et des sens d’une cohérence contre l’Algérie

Des éléments et des sens d’une cohérence contre l’Algérie
Il y a un an, quand certains analystes évoquaient l’encerclement de l’Algérie et le risque extérieur, beaucoup de concitoyens, sans doute de bonne intention, suggéraient, le rire au minimum taquin, le discours paranoïde voire manipulatoire.
Aujourd’hui la lucidité et la vigilance montrent que les conditions d’une action potentiellement agressive contre l’Algérie apparaissent progressivement, révélées  objectivement par une série de faits dont la mise en cohérence est dictée par le devoir national d’anticipation.
1. La normalisation Marocco-Israélienne a mis le potentiel agressif sioniste directement au contact de notre pays, par sa frontière Ouest et par son prolongement du Sahara Occidental sur une profondeur territoriale importante.
– Les va-t-en guerre du Makhzen se sont déchainés en provocation (insensées, vraiment gratuites?)  contre l’Algérie.
– Cette agitation provocatrice insistante a eu comme résultat (ou objectif?) de mettre en place les conditions d’un conflit larvé entre le Maroc et l’Algérie.
-Les obligés connus du Makhzen, à l’intérieur et à l’extérieur du pays ont agit et ont parlé.
– Le président de la France, Macron,  se fend bizzarement de déclarations anti Algériennes défiant totalement le respect qui sied aux relations entre nations souveraines et qui, de surcroît, connaissent une certaine sérénité et surtout engagent des intérêts multidimensionnels plus qu’importants pour les deux pays.Ces déclarations du président de la France sont indignes d’un président de la Republique francaise, sont indignes du statut international et du charisme historique de son pays. Elles sont dénuées de bon sens et pour cela, elles sont inacceptables. Pour tout dire. Elles sont habituelles des républiques bannières.
Elles obligent à ne pas oublier que le citoyen Macron est un pur produit de la banque Rotschild et que le Palais Royal marocain a tissé depuis longtemps, des relations fortes, en public et en secret, avec la sphère judéo-sioniste. A qui profite donc l’huile jetée sur le feu par Macron?
– les accords de coopération militaire  Marocco-Israéliens s’accélèrent et portent sur fabrication de drones-kamikazes par notre voisin de l’Ouest. Ces armes sont clairement offensives. Que veut-on en faire?
– Enfin, last but not least, le silence digne d’intérêt du Makhzen, depuis quelque temps, contrairement à ses pratiques habituelles logghoréiques. Ce silence est à décoder, la vigilance l’exige.
Dans les conditions de belligérance potentielle, il est du plus haut intérêt de ne rien dire et de tout écouter.
Allaoua Bendif*

Fils de Chahid

Docteur en psychologie Clinique

Enseignant universitaire à la retraite.

Auteur de : « Violences Algériennes », Koukou Editions. Octobre 2019

Articles récents

Articles similaires