Désengorgement de la capitale : ce que préconise Aissa Bekkai

 Désengorgement de la capitale : de que préconise Aissa Bekkai

 Face à la problématique de la circulation routière dans la capitale et ses interminables encombrements, notamment aux heures de pointe, le ministre des Transport, Aissa Bekkai, a fait état jeudi d’un important plan de circulation qui viendra mettre fin, dans des délais raisonnables, à cette sempiternelle situation qui met à mal les conducteurs.

A cet effet, le premier responsable du secteur des  Transports  a indiqué lors d’une réunion sur le  problème de congestion routière à Alger, que son département compte fournir tous les moyens pour mettre fin aux encombrement à Alger, assurant que toutes les mesures seront prises pour pallier ce problème.” Nous avons lancé une importante étude pouvant désengorger le trafic routier”, a-t-il détaillé.

Plus en détails, Aissa Bekkai a affirmé  que plusieurs routes seront ouvertes à Alger, et ce, pour réduire les encombrements.

La voie ferrée ainsi que le métro sont, pour le ministre, un autre moyen pour pallier à ce problème en augmentant leur capacité et en multipliant le nombre de navettes.

 Rappelons que pour pallier à cette question de désengorgement, les pouvoirs publics avaient, dans un passé récent, lancé des projets d’autoroutes.

Le premier projet concerne une autoroute de 10 km reliant le Complexe sportif du 5 juillet et Khraicia, en évitant le passage par trois grandes villes: El Achour, Draria et Baba Hassen. Ce projet dont la durée de réalisation est de 24 mois facilitera l’accès et la sortie de la capitale et permettra de désengorger le trafic routier.

Quant au second, il  concerne une autoroute menant vers la gare multimodale de Bir Mourad Rais, laquelle permettra de « fluidifier davantage » le trafic routier, notamment au niveau de l’intersection près de la gare.

Ferhat Zafane