Déstabilisation de la Mauritanie : Du rôle de la cinquième colonne au service du Makhzen

Déstabilisation de la Mauritanie : Du rôle de la cinquième colonne au service du Makhzen

Le chercheur mauritanien Abdallah Ould Bouna a exposé dans une contribution le rôle destructeur joué par la cinquième colonne marocaine dans les profondeurs de la Mauritanie. Il y fournit des éléments d’information et d’appréciation avec un luxe de détails. « Il n’est pas nouveau que le rôle malveillant joué par la cinquième colonne marocaine dans les profondeurs de notre pays, un rôle qui est basé sur le dévouement à servir le Makhzen marocain expansionniste au détriment de la souveraineté, de la sécurité et de la stabilité de notre pays ». ce chercheur confirme ainsi dès l’entame de son texte le caractère expansionniste des dirigeants marocains. Or, il va sans dire que ces activités malveillantes et malsaines sont menées au détriment des pays voisins. l’Algérie en a fait maintes fois l’expérience. Le Sahara Occidental aussi. Cette façon d’agir n’est d’ailleurs pas sans rappeler la politique suivie en Palestine occupée par l’entité sioniste, amie et alliée des gens du Makhzen. L’auteur parle ainsi d’un énorme travail de sape et de déstabilisation mené en profondeur en Mauritanie afin de perpétuer l’occupation marocaine du Sahara Occidental. La face émergée de cet iceberg réside dans les nombreuses « plateformes médiatiques que le Maroc finance publiquement en échange de la pénétration de la sécurité nationale mauritanienne ». ce faisant, le Maroc domestique bon nombre d’agents tapis dans les différentes institutions de ce pays, à l’image de son Parlement, que cet auteur cite nommément, mais aussi et surtout l’ordre des avocats de ce pays :  Comment l’ordre des avocats décide-t-il d’envoyer une délégation d’avocats pour un stage de formation à Dakhla occupé ? » Rabat, qui a toujours fait flèche de tous bois, donne ainsi l’air de rechercher une insidieuse et tacite reconnaissance de son occupation en organisant moult évènements dans les territoires occupés, et en y invitant des délégations étrangères. or, des avocats, très au fait des lois, et des positions internationales de Nouakchott, ne sauraient ignorer cette délégation d’avocats. « Comment M. Ibrahim Ould Abiti (le chef de la délégation d’avocats mauritaniens) exerce-t-il des pouvoirs politiques qui ne relèvent pas de ses compétences, mais bien de celles du Président Mohamed Ould Cheikh El-Ghazwani. « La cinquième colonne de notre pays a-t-elle osé prendre au nom de la République des décisions souveraines qui menacent nos nations stratégiques ? », s’exclame et s’interroge à juste titre l’auteur de cette contribution, sachant que le Maroc dispose d’arguments sonnants et trébuchants, pouvant lui permettre d’acheter les consciences. L’auteur parle ainsi de rupture qui va jusqu’à la trahison, ce qui est particulièrement vrai en effet. « La cinquième colonne marocaine dans notre pays doit faire la différence entre ses intérêts au Maroc et les intérêts de toute une nation. Ils ont le droit de posséder des appartements et des immeubles au Maroc, et ils peuvent faire passer clandestinement leurs richesses au Maroc, et ils peuvent fréquenter les lieux de divertissement et de jeux au Maroc, et ils peuvent demander la faveur du Makhzen, mais ce n’est pas permis. pour eux d’offrir notre pays et ses intérêts supérieurs au Palais Royal de Rabat ».

Rafik Bakhtini

Related Articles

Stay Connected

22,765FansJ'aime
3,376SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles