Direction SMI : certifier toute Naftal en septembre 2021

Bendrihem Abdelmalek, directeur du SMI au NAFTAL

Direction SMI : certifier toute Naftal en septembre 2021

Evoluant dans un contexte et un climat socio-économique en mutation continue, Naftal s’adapte aux meilleures pratiques managériales et commerciales en déployant une stratégie basée sur le développement et la modernisation de toutes ses activités. Cette adaptation permettra à Naftal de fournir des produits et services innovants et différenciés à ses clients, d’assurer des conditions favorables à l’épanouissement de son personnel et d’instaurer un dialogue transparent et permanent avec les clients et les parties intéressées.

Compte tenu des mutations du marché, et afin d’assurer la traduction de ses différents axes stratégiques, Naftal a mis en place, à l’échelle de la société, un système de management intégré (SMI). Ainsi, la direction SMI a été créée début 2020, pour se substituer àla direction centrale management qualité. La direction SMI qui est rattachée directement au P-DG, participe à l’élaboration des axes stratégiques et la fixation des objectifs de l’entreprise, comme elle assure également le suivi de la réalisation, à travers les revues des processus, qui sont tenues périodiquement par les processus que ce soit au niveau des branches ou au niveau du siège pour tenir les revues de direction.

A cet effet, chaque branche doit tenir, une revue de direction par an pour dresser le bilan de l’exercice précédent, identifier les contraintes qui ont fait que l’entreprise n’ait pas pu atteindre quelques objectifs, et proposer des actions d’amélioration, mettant à disposition les moyens nécessaires. Ainsi, selon le directeur du SMI, Bendrihem Abdelmalek, la mission essentielle de cette direction, « c’est la mise en œuvre d’un système de management intégré au niveau de toutes les structures et les activités de Naftal, conforment aux normes internationales, ISO9001, ISO1401, et ISO 4501, conformément aux dernières versions 2015 et 2018. Notre système de management intégré sera basé sur les systèmes déjà existants au niveau de Naftal, telle que la branche carburant certifiée en 2005, la branche commercialisation, et la branche GPL ainsi que notre  siège, certifiés tous en 2015.

Maintenant nous allons passer à un système management intégré unique au niveau de toute Naftal. Auparavant, chaque activité avait un système autonome, maintenant c’est l’intégration de ces systèmes, et l’uniformisation des documents » a tenu à expliquer à la PatrieNews le responsable du SMI. Continuant dans le même sens, notre interlocuteur rappelle que la finalité d’un système de management, c’est de donner des outils de management.

« Avec ce système, nous aurons des directions et des structures plus organisées, avec des objectifs à atteindre, des analyses des risques liés aux activités de management et des actions préventives pour éliminer ces risques, et de passer ainsi à une approche proactive au lieu de l’approche réactive qui était avant ces dernières versions. Ça va donner des outils de management, et améliorer ainsi  les fonctionnements des activités pour atteindre leurs objectifs » se félicite Bendrihem Abdelmalek.

Améliorer l’image de marque de l’entreprise

En outre, cette importante démarche permettra indubitablement à Naftal d’améliorer son image de marque, vis-à-vis de ses parties prenantes intéressées, tels que sa clientèle, le grand public, les partenaires économiques, les producteurs, les autorités, le gouvernement en général, ainsi que ses partenaires étrangers, notamment les fournisseurs du produit ou de prestations. « Certes, c’est une initiative interne de Naftal, qui vise à améliorer son fonctionnement, toutefois, les clients étrangers exigent cette certification, à l’instar des clients de la division AVM, qui, chaque année, demandent les certificats de l’entreprise.

Pour eux, être certifié est un garant d’efficacité et de livraison du produit et de prestations conformes à leurs exigences », rappelle notre interlocuteur. Par ailleurs, la création de ces processus managériaux permettra d’uniformiser le fonctionnement et la création d’une certaine synergie, qui fera que l’ensemble des moyens de l’entreprise Naftal vont tirer vers le même sens, qui est l’atteinte de ses objectifs.

« A cet effet, nous avons identifié onze processus managériaux, tels que la ressource humaine, le management de l’entreprise, HSE, le développement ou le management projet, santé et bien-être qui est une nouveauté pour Naftal, transport et maintenance, processus les finances, le processus planification et le suivi des performances, le processus QSE, et celui de communication interne et externe. Tous ces processus managériaux fixent les axes stratégiques de l’entreprise, les objectifs, l’identification et la formalisation des procédures de travail et les enregistrements qui vont avec, et qui sont déclinés du haut vers le bas à tous les niveaux de l’entreprise. A travers cela, les branches d’activité, qui sont GPL, carburant terre, mer et air, et la branche commercialisation qui s’occupe des stations services et de la commercialisation des pneumatiques, des lubrifiants, des bitumes, des produits d’entretien automobile et des produits spéciaux, vont ainsi s’occuper uniquement  des processus métier, en utilisant les documents uniformisés par le système », a tenu à nous expliquer le directeur du SMI.

Toute Naftal est supportée par sa ressource humaine 

Très conscients de l’importance de la ressource humaine dans le développement de leur système de management intégré, les responsables de la direction SMI ne lésinent sur aucun moyen pour développer leur capital humain, qui demeure le pilier important au niveau de l’entreprise, et sur lequel toute Naftal repose. A cet effet, Naftal possède trois centres de formation, au niveau de Constantine, Alger et Oran, où sont dispensées les formations sur ses métiers.

« Nous avons des contrats avec plusieurs instituts de formations nationaux. Pratiquement nous formons annuellement 3000 à 4000 agents. Naftal vise à former le maximum de personnel en interne, et nous essayons de pérenniser ce savoir-faire. Nous envisageons également l’utilisation des compétences qui sont parties en retraite comme formateurs » souhaite le premier responsable du SMI. Toutefois, la priorité actuelle du SMI, est de certifier Naftal en septembre 2021.

« La direction SMI est en train d’accompagner Naftal en interne, ce qui fait gagner beaucoup d’argent à l’entreprise. Et au-delà de septembre 2021, c’est la pérennisation du système. L’après certification est l’étape la plus difficile. Certes ce n’est pas évident de mettre en place le système sur l’ensemble du territoire national, mais graduellement, sur les trois années, tous les sites de Naftal seront certifiés » a promis le directeur du SMI .

Abdelmalek  Bendrihem, directeur du SMI au NAFTAL

50 milliards de dinars de pertes en raison de la Covid-19,

Les pertes enregistrées au niveau de Naftal en raison de la Covid-19, sont de l’ordre de 50 milliards de dinars. Outre les pertes financières, la pandémie a amené les entreprises à réviser leurs objectifs. « Initialement notre objectif était de certifier Naftal en juillet 2020. Mais avec cette pandémie, il y a eu la mise en congé de la plupart du personnel, au niveau des sièges on est arrivé à 80%, et au niveau opérationnel nous avons mis en congé 45% du personnel. Naftal a fonctionné à un certain moment, avec 55% des effectifs opérationnels, et 25% des effectifs administratifs. 

Nous avons eu 1300 personnes contaminées, et 12 décès. Sur le plan économique, l’entreprise a enregistré une perte de plus de cinquante milliards de dinars sur le chiffre d’affaires », déplore M. Bendrihem, soulignant toutefois que le plan de travail de sa direction s’inscrit dans la stratégie de Naftal, à l’horizon 2030, pour contribuer au développement de ses activités, l’automatisation de ses installations, le développement des activités hors full, la digitalisation de ses systèmes d’information, l’amélioration des conditions de travail et le bien-être de son personnel, satisfaire toutes les parties prenantes pour faire plus de profit pour l’entreprise, et par conséquent pour tout le pays.

En somme, le rôle de la direction SMI est d’arriver à convaincre tout le monde de son utilité, de son apport positif,  de la valeur ajoutée qu’elle peut leur apporter. « Une fois le système mis en œuvre, tous les gestionnaires passeront au mode automatique. Notre rôle, c’est d’identifier les documents nécessaires pour la maitrise de l’activité, sachant que le système d’information est là pour digitaliser les actes de gestion, et la communication interne est là comme moyen de sensibilisation, pour atténuer cette résistance et favoriser l’intégration de tout le monde pour avancer » explique M. Bendrihem.

Enfin, la réussite de tout système de management dépend de l’implication du personnel. Ainsi, le rôle du SMI est de trouver le juste-milieu, l’équilibre qui peut favoriser l’atteinte des objectifs, sans pour autant nuire à l’environnement, à la santé et à la sécurité des travailleurs. « Le système de management, c’est quelque chose de très simple qui est basé sur la planification : faire, contrôler, agir et corriger.

Après, notre rôle est comment faire adhérer l’ensemble du personnel de Naftal pour que le système arrive à atteindre ses objectifs, afin d’être certifiés en septembre 2021 », insiste le directeur du SMI. Il est à rappeler enfin que Naftal qui demeure parmi les piliers de l’Algérie, est en train de participer à mettre en œuvre des actions au niveau des zones d’ombre, notamment par l’installation des citernes de propane, une initiative qui va améliorer les conditions de vie de nos concitoyens.

Yahia Maouchi